28/03/2015 13:36
Le joueur numéro un du Vietnam, Lê Quang Liêm, fait partie de la liste des 30 personnalités vietnamiennes de moins de 30 ans, publiée par le magazine Forbes Vietnam. Fort d’un impressionnant palmarès à seulement 24 ans, sa carrière promet encore de beaux exploits.
>>Échecs : le Vietnam met la concurrence KO
>>Championnat d’échecs HDBank 2015 – Lê Quang Liêm est tête de série N°2

Lê Quang Liêm a été, en 2013, le premier Vietnamien à devenir champion du monde de blitz. Photo : Quang Nhut/VNA/CVN

Dans le microcosme des joueurs d’échecs vietnamiens, Lê Quang Liêm est un phénomène. Il est devenu grand maître international et a intégré le Top 30 des meilleurs joueurs du monde alors qu’il n’avait que 21 ans. Il figure aussi sur la liste des «30 under 30» publié par Forbes Vietnam (voir encadré).

Lê Quang Liêm est né le 13 mars 1991 dans une famille de non-initiés. Son frère lui apprend le b.a.-ba du jeu. Il assiste ensuite à des cours dans un centre culturel. Au début, les échecs ne sont pour lui qu’un simple loisir. Mais au vu de ses progrès rapides, il est sélectionné pour des compétitions au niveau du district et de la ville, où il remporte de nombreux prix.

Succession de titres

À dix ans, il participe à un premier concours à l’étranger. En 2001, il devient vice-champion d’Asie juniors chez les U10. Il récidive la même année, aux Championnats du monde cette fois.

Grâce à ses brillants résultats en 2009 à la Coupe du monde et aux Championnats d’Asie par équipes en Inde, Quang Liêm intègre pour la première fois, en janvier 2010, la liste des 100 meilleurs joueurs du monde (93e) et le Top 10 des meilleurs jeunes selon le classement établi par la Fédération internationale des échecs (FIDE) avec un Elo de 2.647 points - le score le plus élevé jamais atteint pour un Vietnamien à ce moment-là.

Lê Quang Liêm (à droite) figure aussi sur la liste des «30 under 30» publiée par Forbes Vietnam. Photo : CTV/CVN

Au 9e Festival International d’échecs «Aeroflot Open 2010», Quang Liêm devient le premier champion asiatique à remporter cette compétition. En 2010, il a également été 2e du tournoi des supers grands maîtres de Dortmund et, en 2011, du tournoi à la mémoire de Capablanca. Il a aussi été vice-champion d’échecs rapides aux ASIAD (Jeux sportifs asiatiques), en 2010.

En 2013, Lê Quang Liêm a été le premier Vietnamien à monter sur la plus haute marche du podium d’un championnat du monde de blitz.

Son objectif pour 2015 : redevenir grand maître international et champion du monde d’échecs classiques.

«Il s’agit en effet de mon objectif pour cette année, a partagé Lê Quang Liêm. En 2014, j’ai consacré la plupart de mon temps à mes études à l’université américaine Webster. Je me suis donc moins entraîné aux échecs et j’ai participé à moins de tournois internationaux. De plus, mes résultats lors des compétitions n’ont pas été satisfaisants».

Triplé vietnamien aux éliminatoires mondiaux

Lê Quang Liêm a remporté le 16 mars la phase éliminatoire des Championnats du monde d’échecs de la zone 3.3, qui a réuni 64 joueurs et 20 joueuses de République de Corée, de Mongolie, de Thaïlande, du Myanmar, des Philippines, de Singapour et, bien sûr, du Vietnam, à Hô Chi Minh-Ville.

En plus d’un billet pour participer aux finales des Championnats du monde d’échecs 2015, qui se dérouleront en août prochain en Azerbaijan, il a reçu 2.000 dollars.

Lors de son 5e match éliminatoire, Lê Quang Liêm, au score Elo de 2676, a battu son grand adversaire singapourien Zhang Zhong (2.614 points). Il s’est également défait de son coéquipier Nguyên Ngoc Truong Son, qui a terminé sur la deuxième marche du podium-suffisant pour lui ouvrir les portes des Mondiaux. La championne catégorie femme Pham Lê Thao Nguyên a, quant à elle, reçu une prime de 1.000 dollars. Elle fera également le déplacement en Azerbaijan.

À noter que lors de son séjour à Hô Chi Minh-Ville, Lê Quang Liêm a aussi participé au Championnat d’échecs HDBank 2015. 

La liste «30 under 30»

Lancée il y a quatre ans par le magazine américain Forbes, «30 under 30» est une liste qui répertorie trente personnalités marquantes de moins de 30 ans, actives dans différents domaines. Forbes Vietnam a publié la sienne pour la première fois le 2 février dernier. Y figurent des jeunes de moins de 30 ans qui ont brillé ou pourraient briller dans des secteurs tels que le commerce, la communication, l’art, la culture, les loisirs, le sport, etc.

Certains nommés sont très connus, surtout par les jeunes Vietnamiens, comme Nguyên Hà Dông (création/métiers d’art), Huynh Trân Thành (loisirs), Trân Duc Viêt – Jvevermind (communication sociale), etc. D’autres moins, même si la qualité de leur travail mérite d’être relevée. On peut par exemple citer Thi Anh Dào (promotion numérique) ou Luong Duy Hoài (économie numérique). La liste «30 under 30» de Forbes Vietnam a été établie selon la même méthode que celle de son homologue américain. Le public a proposé des noms. Les journalistes ont ensuite fait des recherches et rédigé des «curriculum vitae». Puis, un jury composé de spécialistes et d’hommes d’affaires s’est réuni pour élire les 30 plus méritants.
 

Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.