23/05/2021 07:30
Lê Quang Liêm, joueur d’échecs N°1 du Vietnam, a été nommé nouvel entraîneur en chef de l’équipe de l’Université américaine Webster. À partir du 1er juin, il succèdera à Susan Polgar, qui a démissionné en avril pour des raisons de santé.
>>Lê Quang Liêm entraînera l'équipe d'échecs d'une université aux États-Unis
>>Coupe du monde FIDE : Lê Quang Liêm pousse ses pions
>>Lê Quang Liêm remporte le titre de champion d’Asie pour la première fois

Le grand maître d'échecs Lê Quang Liêm.
Photo : CTV/CVN

La joueuse d’échecs américaine d’origine hongroise Susan Polgar est connue pour avoir été la première femme à se qualifier pour le Championnat du monde masculin et à remporter le titre masculin de grand maître international (GMI).

Depuis 2012, Susan et son mari, Paul Truong, un Américain d’originaire vietnamienne qui a pour nom vietnamien Truong Minh Hoài Nhân, forment les nouveaux maîtres d’échecs à l’Université Webster. Sous leur direction, l’équipe de Webster a remporté huit des neuf derniers tournois d’échecs interuniversitaires américains.

Susan Polgar a décidé de prendre sa retraite après neuf ans de travail, invoquant des raisons de santé et souhaitant passer plus de temps avec sa famille en Floride. Son successeur est le maître international Lê Quang Liêm. Connu comme étant le meilleur joueur vietnamien, Liêm a étudié à l’Université Webster après avoir obtenu une bourse du SPICE - Susan Polgar Institute for Chess Excellence - pour ses talents aux échecs. Il a reçu en 2017 deux diplômes universitaires en finance et gestion.

Prendre le relais de Susan Polgar

Ce ne sera pas chose facile que d’être le nouvel entraîneur en chef de cette équipe réputée, étant donné qu’il remplace Susan Polgar, considérée comme l’une des meilleures joueuses et entraîneurs d’échecs des États-Unis. Mais c’est un défi qu’il entend bien relever.

"J’ai été vraiment surpris d’apprendre la retraite de Susan Polgar et ma nomination pour ce poste prestigieux. Les échecs sont ma vocation, et c’est une opportunité que je ne pouvais pas refuser", confie-t-il.

Et d’ajouter : "Ma priorité absolue est de préserver la réputation de l’équipe d’échecs de Webster qui a été si brillamment bâtie par Susan Polgar, puis de bâtir sur cela. Je veux être à l’origine de la prochaine génération de grands maîtres d’échecs".

Lê Quang Liêm et l’entraîneuse Susan Polgar.
Photo : Paul Truong/CVN

Lê Quang Liêm sait beaucoup de choses sur la façon dont Susan Polgar a géré l’équipe parce qu’elle l’a coaché quand il était étudiant à l’Université Webster. Il a été membre de l’équipe de cette université de 2013 à 2017 et a joué pendant quatre des cinq saisons où Webster a remporté le titre de champion national par équipe. Il a également été capitaine d’équipe de 2015 à 2017.

Ce passage par l’équipe de l’Université Webster fut un vrai tournant dans sa carrière : "Grâce à la coach Susan, j’ai amélioré ma compréhension des échecs et je suis devenu un joueur polyvalent, capable de m’adapter à différents styles et adversaires. Mon classement Elo s’est également considérablement amélioré durant cette période".

Au cours de la dernière année, il s’est même volontaire pour aider à la formation de l’équipe. "Tous les membres de l’équipe sont comme une famille pour moi. C’est pourquoi Webster est la seule université où je voulais être entraîneur en chef", explique-t-il.

Même après avoir obtenu son diplôme en 2017, Lê Quang Liêm continuait de rendre visite à Susan Polgar et Paul Truong. C’est dire si les liens entre lui, Susan Polgar et l’université sont forts.

Expériences de joueur et d’étudiant

"Liêm est un joueur d’échecs incroyable qui apportera beaucoup d’expériences à notre équipe universitaire d’échecs", estime Julian Z. Schuster, président de l’Université Webster.

Et de continuer : "Il comprend à quel point il peut être difficile d’être un étudiant qui travaille à l’obtention d’un diplôme tout en participant à des compétitions d’échecs universitaires. Il connaît également la rigueur à laquelle les joueurs sont confrontés et la discipline nécessaire pour concourir parmi les meilleurs. Il a également les compétences en termes de leadership, la patience et la sagesse nécessaires pour guider nos joueurs vers l’excellence, tant académique qu’au niveau du jeu. J’ai hâte de voir ce que notre équipe accomplira sous sa direction".

Lê Quang Liêm a l’ambition de combiner tout ce qu’il a appris auprès de Susan Polgar avec son expérience personnelle en tant qu’étudiant et champion du monde d’échecs. Il veut également amener l’équipe de l’Université Webster à un tout nouveau niveau d’excellence.

Le maître international pense que sa nouvelle position à l’Université Webster n’affectera pas son dévouement aux échecs vietnamiens. "J’équilibrai mon emploi du temps. Je serai toujours un représentant vietnamien lors des prochains tournois importants comme les 31es Jeux d’Asie du Sud-Est, la Coupe du monde et les Olympiades d’échecs", assure-t-il.

Lê Quang Liêm avait été invité à participer au tournoi d’échecs Tepe Sigeman prévu initialement fin avril en Suède, où il devait affronter la légende des échecs Anatoly Karpov. Mais le tournoi a été annulé à cause de la pandémie de COVID-19.

Le grand prodige des échecs du Vietnam a obtenu son titre de maître international à l’âge de 15 ans. Depuis, il n’a cessé de représenter son pays, devenant le joueur vietnamien le mieux classé de ces dernières années.
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.