28/10/2019 10:20
En glissant quatre buts à l'OM, le PSG a désormais une avance de huit points en tête de la Ligue 1 sur son dauphin Nantes, après la 11e journée dimanche 27 octobre.
>>Ligue 1: Marseille se rassure un peu contre Strasbourg
>>Ligue 1 : le Paris SG pas si facile à Nice

L'attaquant argentin du PSG Mauro Icardi après la victoire contre Marseille le 27 octobre au Parc des Princes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le choc attendu entre les deux rivaux a tourné court en faveur, une nouvelle fois, du PSG (4-0). Deux buts de Mauro Icardi (10e, 26e) et deux de Kylian Mbappé (32e, 44e) ont glacé tout espoir marseillais dès le premier acte.

Cette victoire porte donc à huit points l'avance du leader et champion en titre sur le 2e nantais, défait vendredi 25 octobre par Monaco (1-0). Plus impressionnant encore est l'écart entre les Parisiens et les concurrents réputés être les plus sérieux pour les contester : le PSG a onze points d'avance sur Marseille (7e), douze sur Monaco (11e) et quatorze sur Lyon (13e).

Seul Lille est bien placé parmi les principaux outsiders, à la 3e place, mais accuse déjà neuf points de retard sur l'archi-favori du championnat.

Après cette nouvelle victoire, le PSG est toujours invaincu depuis 2011 contre son grand rival olympien. En huit ans, Paris a gagné 13 fois en 16 matches, concédant à trois reprises le match nul contre Marseille.

Dans l'histoire des classiques PSG - OM, cette victoire égale le record du plus grand écart de buts dans un match entre les deux ennemis. Un record réalisé à deux reprises par le PSG, en 1978 à domicile et à l'extérieur en 2017 à chaque fois sur le score de 5-1 et à une reprise par l'OM, en 1986, sur le score cette fois de 4-0 au Vélodrome.

Avec le trio d'attaque formé d'Angel Di Maria, auteur de deux passes décisives, de Mbappé et Icardi, les Parisiens ont étouffé dès les premiers instants des Marseillais désunis, étourdis et maladroits.

De quoi lever le pied dans une deuxième période sans buts, qui aura surtout permis de revoir Edinson Cavani sur une pelouse, absent depuis sa blessure à la hanche contre Toulouse le 25 août (4-0).

Saint-Etienne stoppé, Rennes soulagé

Après respectivement un match nul et une défaite en Ligue Europa jeudi 24 octobre, Saint-Étienne et Rennes ont vécu un dimanche 27 octobre de Ligue 1 animé : les Verts ont été stoppés par Amiens (2-2), les Bretons s'en sont sortis devant Toulouse (3-2). Et tous deux sont à trois points du podium.

Si Claude Puel reste invaincu depuis son arrivée (2 victoires, 2 nuls), ce nul contre Amiens, devant deux tribunes vides à cause d'une sanction de la Commission de discipline de la Ligue, montre que tous les maux ne sont pas soignés.

Car les Stéphanois (12e) maîtrisaient la rencontre, avec notamment le premier but cette saison de Wahbi Khazri, si efficace la saison dernière, avant d'encaisser deux buts.

Le Stade rennais aussi a mené de deux buts avant d'être rejoint à 2-2 par Toulouse. Mais contrairement aux Verts, les Rennais ont su trouver un ultime souffle, un but du tout jeune Yan Gboho (90e+1), pour le délivrer d'un match qui avait tout pour le piéger. Et mettre fin à une série de dix matches sans victoire, qui courait depuis le 25 août.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

La région de la montagne percée à Cao Bang Cao Bang regorge de sites naturels spectaculaires. Outre la cascade de Ban Giôc, la chaîne de montagnes percées de Nui Thung, les maisons sur pilotis traditionnelles en pierre ou les superbes paysages sont autant d’atouts touristiques majeurs.