23/01/2020 21:11
"Faire de Hô Chi Minh-Ville une cité intelligente pour la période 2017-2020, avec vision 2025". Ce projet contribuera à améliorer la qualité de vie et des services en faveur de la population, encourageant ainsi un développement rapide et durable.
>>Binh Duong mise sur la ville intelligente
>>Hanoï appelée à valoriser sa créativité
>>HCM-Ville souhaite devenir un partenaire stratégique de l'Australie en matière d'innovation

Culture maraîchère via un smartphone au Parc des logiciels de Quang Trung
Photos : VNA/CVN

Depuis la mise en œuvre du projet "Faire de Hô Chi Minh-Ville une ville intelligente pour la période 2017-2020, avec vision 2025", la mégapole du Sud a obtenu des résultats encourageants reposant sur quatre piliers : une plateforme de données partagées et ouvertes, un centre d’opérations, un centre de simulation et prévisions socio-économiques, et un centre de sécurité de l’information.

Les autorités municipales ont choisi de piloter ce projet dans les 1er et 12e arrondissements. Et cette initiative porte ses fruits. Actuellement, le 1er arrondissement gère un centre de gestion urbaine intelligent doté d’un système de caméras dans les zones résidentielles régi par les commissariats de police de 10 quartiers (plus de 750 caméras au total) et de caméras de surveillance longue portée à des endroits clés.

Dans le 12e arrondissement, un centre de gestion de la sécurité et de l’image a été développé, intégrant plus de 600 caméras dans les zones résidentielles. Cette subdivision a également mis en place des applications informatiques telles que des logiciels de gestion administratives, informant sur la planification urbaine du quartier et une application d’images de télédétection en gestion urbaine et environnementale.

Dans le Parc des logiciels Quang Trung (QTSC), grâce à un seul moniteur situé dans le bureau central ou via un appareil mobile connecté à Internet, le chef d’unité peut surveiller et contrôler toutes les activités... Le système de surveillance et d'exploitation du QTSC est opérationnel depuis 2018 et a permis une efficience à la fois en termes de gestion et de valeur économique.

Selon Lâm Nguyên Hai Long, directeur du QTSC, ce parc possède tous les éléments d’une zone résidentielle miniature avec des maisons, des villas, des appartements, des restaurants, des écoles, des cliniques, des entreprises, et des centres de divertissement... Avec plus de 20.000 personnes actives, le QTSC est considéré comme un modèle réduit d’unité administratif et constitue un modèle de ville intelligente.

L’intelligence technologique
au service des citoyens


Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân (débout, au centre), rend visite au Centre municipal de gestion intelligente du trafic.
Photos : VNA/CVN

Bien que le projet de ville intelligente ne soit mis en place que depuis deux ans, de nombreux secteurs ont fait des progrès remarquables, contribuant au bon fonctionnement de la gestion et de l'administration.

Le Centre de gestion urbaine intelligent a piloté la connexion et l'intégration des données de plus de 1.000 caméras de surveillance du Service municipal des transports et des comités populaires de district. Ce système est capable d'analyser simultanément les données de 50 caméras, pour la reconnaissance faciale, l’identification des types de véhicules, la détection des foules ou des problèmes liés à la circulation.

Doàn Van Tân, représentant du Service des communications et des transports de Hô Chi Minh-Ville, a souligné que la surveillance du trafic est rendue possible grâce aux 762 caméras placées aux intersections clés. Les incidents seront signalés régulièrement sur le système d'information et sur les applications mobiles.

Pendant ce temps, les informations concernant les risques d’inondations sont mises à jour sur le portail d’informations du système de drainage municipal, et sur l’application UDI Maps. Ces outils informent également les utilisateurs de la circulation en temps réel afin qu’ils puissent opter pour le trajet le plus pratique, en évitant les embouteillages.

Pour sa part, le Service municipal de la santé a pour objectif de créer une base de données de santé dans ce domaine, d'améliorer les services publics, la qualité des examens et les soins médicaux, et d'appliquer les technologies de l'information pour les réformes administratives.

Caméra intelligente identifiant les voitures violant le Code de la route dans la zone du Parc logiciel de Quang Trung.
Photos : VNA/CVN

L’application des technologies de l’information dans les centres d’examens médicaux permet aux médecins d’accéder à de nouvelles connaissances scientifiques et techniques. Grâce à un processus fermé et rapide, les dossiers médicaux électroniques sont mis à disposition de nombreux hôpitaux permettant de simplifier le travail des médecins et de faciliter l’accès aux documents. La ville fixe l’objectif que d’ici 2025, chaque citoyen possède son propre dossier de santé électronique.

Selon le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville Nguyên Thành Phong, même si la ville démarre seulement l’édification d’une ville intelligente, les habitants profitent déjà de certains avantages. Les unités municipales partagent bon nombre d’informations avec les citoyens sur les risques d’inondation, l’état du trafic en temps réel ou la prise de rendez-vous en ligne pour un examen médical... Autant d’avancées qui permettent à la population de bénéficier au quotidien des applications intelligentes.
 
La satisfaction des utilisateurs est un gage de motivation pour que les autorités municipales dans leurs efforts pour accélérer la construction de cette ville intelligente. Malgré les nombreux défis, le projet devrait entraîner un développement rapide et durable de la mégapole du Sud.

Trung Khánh/CVN

 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.