24/04/2020 22:29
Le Comité permanent de l’Assemblée nationale a discuté vendredi 24 avril lors de sa 44e session d’un projet de résolution sur le développement de la ville de Dà Nang jusqu’en 2030 avec une vision jusqu’en 2045.
>>Dà Nang reprend doucement le cours de ses activités
>>Le pont d'Or à Dà Nang parmi les 28 plus époustouflants ponts du monde 
>>Premier trimestre : Forte hausse des investissements à Dà Nang

La 44e session du Comité permanent de l’Assemblée nationale sur le développement de la ville de Dà Nang, le 24 avril.
Photo : Trong Duc/VNA/CVN

Les législateurs se sont accordés sur la nécessité de promulguer une telle résolution qui prévoit l’expérimentation des mécanismes et politiques permettant à la plus grande ville du Centre à mobilier plus de ressources, à promouvoir une croissance rapide et durable, et à contribuer davantage au développement socio-économique national.

Le gouvernement a proposé d’autoriser l’organisation expérimentale du pouvoir urbain à Dà Nang. Ce modèle instaure un niveau d’administration local (municipal) et deux niveaux administratifs (arrondissement et quartier), a fait savoir le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung.

Présentant un rapport du gouvernement à ce sujet, il a estimé que le modèle d’administration municipal est conforme à l’article 111 de la Constitution, concrétisant les dispositions des clauses 14 et 17 de l’article 2 de la Loi modifiant et complétant certains articles de la Loi sur l’organisation du gouvernement et de la Loi sur l’organisation des pouvoirs locaux.

La ville de Dà Nang a été sélectionnée pour mettre en œuvre à titre expérimental ce modèle d’administration sans organisation du conseil populaire dans 7 arrondissements et districts et 45 quartiers, modèle qui a obtenu de bons résultats en 2009-2016.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).