28/07/2017 15:24
Le procès du meurtre du ressortissant nord-coréen Kim Chol en Malaisie s’ouvrira le 2 octobre prochain, a annoncé la Haute Cour à Shah Alam, un district proche de l’aéroport à la périphérie de Kuala Lumpur.
>>L’ambassade du Vietnam suit de près le procès de Doàn Thi Huong
>>Affaire Kim Chol : la Malaisie repousse le procès

Doàn Thi Huong (gauche) est conduite devant le Tribunal, le 30 mai en Malaisie.
Photo :  AFP/VNA/CVN

Vendredi 28 juillet, la Vietnamienne Doàn Thi Huong et l’Indonésienne Siti Aisyah, les deux suspectes, ont été conduites devant la Haute Cour à Shah Alam. Selon Azmi Ariffin, le juge chargé de l’affaire, les deux suspectes seront entendues lors de la première audience du procès le 2 octobre. Le procès est censé durer 23 jours.

L’ambassade du Vietnam en Malaisie continuera de coopérer étroitement avec les organes vietnamiens compétents et les avocats malaisiens de Doàn Thi Huong pour assurer ses droits et intérêts légitimes.

Doàn Thi Huong et Siti Aisyah sont accusées d’avoir, le 13 février, projeté sur le visage du ressortissant nord-coréen Kim Chol, du VX, un agent neurotoxique. Kim Chol a succombé pendant son transfert à l’hôpital. Le 1er mars, lors de la première audience, les deux suspectes ont été inculpées.

Elles ont nié toutefois les chefs d’accusation. Doàn Thi Huong a déclaré avoir été trompée, pensant qu’elle participait à un vidéo-clip comique. Selon la loi malaisienne, en cas de reconnaissance de culpabilité, elles encourent la peine capitale.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Binh Thuân vise un tourisme durable En plus de déployer des mesures pour diversifier ses services touristiques, améliorer la qualité et promouvoir son image, la province de Binh Thuân (Centre) se concentre sur le renforcement de la coopération et de la connectivité dans le tourisme.