20/03/2015 16:38
Lors d’une cérémonie organisée le 18 mars à Paris, la doctoresse Trân Hà Liên Phuong, enseignante du Département d’ingénierie biomédicale relevant de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, s’est vu attribuer le prix “Talents prometteurs de demain” de la Fondation L’Oréal-UNESCO (Pour les Femmes et la Science). C’est pour la première fois qu’une femme vietnamienne reçoit cette distinction.

>>Une scientifique vietnamienne honorée par la Russie
>>Science : une Vietnamienne honorée par L’Oréal-UNESCO

La doctoresse Trân Hà Liên Phuong est l’une des 15 femmes scientifiques sélectionnées parmi les 236 bénéficiaires de bourses de la Fondation L’Oréal-UNESCO dans le monde entier pour recevoir le prix «Talents prometteurs de demain». Le comité de sélection se compose de 12 éminents scientifiques.
 

La doctoresse Trân Hà Liên Phuong (gauche) lors de la cérémonie de remise  du prix “Talents prometteurs de demain” de la Fondation L’Oréal-UNESCO, le 18 mars à Paris.


Le projet de Liên Phuong porte sur le développement de micelles polymères à base de fucoidan pour diagnostiquer et traiter le cancer. Sa recherche est appréciée parce qu’elle pourrait aboutir à la mise au point de traitements moins onéreux et plus efficaces de lutte contre le cancer, avec moins d’effets indésirables.

La doctoresse Trân Hà Liên Phuong est âgée de 34 ans. Diplômée de la Faculté de médecine et pharmaceutique de Hô Chi Minh-Ville, elle a préparé son doctorat à l’Université internationale de Kangwon, en République de Corée. Lors d’un entretien accordé à l’AVI en marge de la cérémonie de remise des prix à Paris, la jeune doctoresse a exprimé sa joie et son émotion de recevoir cette distinction.

Un encouragement pour les femmes vietnamiennes

Elle a confié que ce prix est un encouragement pour elle et son équipe, et qu’il apportera en même temps des ressources pour que toute l’équipe puisse mener des études approfondies sur le traitement du cancer. Elle a souligné aussi la nécessité de mettre au point des médicaments à la fois efficaces et suffisamment abordables pour soigner les populations des pays en développement. 

À cette occasion, la Fondation L’Oréal-UNESCO a remis le prix «Pour les femmes et la science» à 5 femmes scientifiques émérites ayant apporté des contributions remarquables au progrès de la science. Elles ont été sélectionnées, dans chacune des 5 grandes régions du monde (Afrique et États arabes, Asie-Pacifique, Europe, Amérique latine et Amérique du Nord), par un jury international indépendant composé de 12 illustres scientifiques du monde entier choisis par le président du Jury et Prix Nobel 1999, Pr. Ahmed Zawail.

Les lauréates, qui viennent du Maroc, de la Chine, de la Grande-Bretagne, du Brésil et du Canada, ont mené des études dans les hautes énergies et la physique nucléaire, la chimie inorganique, la chimie physique et la spectrométrie de masse, la physique et l’astronomie, la chimie des polymères.
 

La doctoresse Trân Hà Liên Phuong (en ao dài, tunique fendue traditionnelle des Vietnamiennes) et des femmes scientifiques lors de la cérémonie de remise  du prix “Talents prometteurs de demain”.


Prenant la parole lors de la conférence de presse peu avant la cérémonie de remise de prix, la représentante de Fondation L’Oréal-UNESCO a estimé que chacune de ces femmes s’est illustrée par son excellence scientifique et démontre avec force que les femmes peuvent jouer un rôle déterminant et contribuer au progrès scientifique dans un secteur encore largement dominé par les hommes.

En ce 3e millénaire, de nombreux progrès restent à faire pour que la parité devienne une réalité dans le domaine de la science. Seulement 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes et de nombreux freins et obstacles découragent encore les jeunes femmes de poursuivre une carrière scientifique.

Créé pour mettre à l’honneur des femmes scientifiques éminentes et pour soutenir de jeunes chercheuses prometteuses, le programme L’Oréal-UNESCO remet, depuis 17 ans, 5 prix annuels internationaux et encourage les carrières de 15 jeunes femmes exceptionnelles choisies parmi plus de 230 boursières primées dans le monde entier. Depuis 1998, le programme Pour les femmes et la science a récompensé 2.250 femmes scientifiques de grand talent dans 110 pays.

Texte et photos : Bich Hà/CVN

 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancienne maison communale de Guangdong s’ouvre à l’art contemporain

SEA Games 31 : les visiteurs étrangers impressionnés À l’occasion des 31e Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 31), le Vietnam a accueilli un grand nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’officiels et d’amoureux du sport, venus de tous les pays de la région.