01/04/2019 11:29
Dimanche soir 31 mars, après les élections municipales, le président turc Recep Tayyip Erdogan s'est engagé à lancer des réformes économiques pour résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté.
 >>Turquie: scrutin difficile pour Erdogan en pleine tempête économique
>>Mustafa Sentop élu nouveau président du Parlement turc

Le président turc Recep Erdogan prononce un discours, le 6 décembre 2018. Photo: AFP/VNA/CVN

S'adressant à la presse à l'issue des élections municipales de dimanche 31 mars,  le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que son parti, le Parti de la Justice et du Développement (AKP), était largement en tête du scrutin partout à travers le pays. Il a annoncé que son gouvernement concentrerait désormais ses efforts sur la mise en œuvre de réformes économiques destinées à résoudre les problèmes du pays, sans pour autant enfreindre les règles du marché libre.

Mansour Yavas, du Parti républicain du peuple (CHP, le principal parti d'opposition turc), a remporté la mairie Ankara, la capitale du pays, avec 50,33% des voix. Son rival de l'AKP, Mehmet Ozhaseki, n'en a obtenu que 47,45 %, selon l'agence de presse gouvernementale Anadolu. Les Turcs s'inquiètent des difficultés économiques auxquelles le pays est confronté, notamment la forte inflation et les fluctuations de la devise turque.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.