25/07/2018 17:23
Le président sud-coréen Moon Jae-in a ordonné mercredi 25 juillet l’envoi d’une équipe de secours au Laos après l’effondrement d’un barrage hydroélectrique construit par des sociétés sud-coréennes.
>>Effondrement d'un barrage au Laos: Guterres déplore les pertes humaines
>>Effondrement de barrage: SK E&C crée une équipe de gestion de crise

Le porte-parole du Bureau présidentiel, Kim Eui-kyeom.
Photo: Yonhap/VNA/CVN
Selon le correspondant de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à Séoul, le porte-parole du Bureau présidentiel, Kim Eui-kyeom, a annoncé lors d’un point de presse que le président Moon avait ordonné au gouvernement d’élaborer de "fortes mesures de soutien" dont l’envoi d’une équipe de secours au Laos.

Les détails des mesures d’aide de la République de Corée, dont la taille de l’équipe d’urgence, seront décidés lors d’une réunion qui se tiendra plus tard dans la journée en présence d’officiels de niveau vice-ministériel de divers organes, a-t-il ajouté.

M. Moon a déclaré que l’identification de la cause de l’accident est en cours mais le gouvernement sud-coréen doit immédiatement participer aux efforts de secours d’urgence car des sociétés de ce pays sont aussi impliquées dans la construction du barrage.

Mercredi midi 25 juillet, l’agence de presse Xinhua, citant les informations du Bureau de l'administration de la province d'Attapeu, a fait savoir que la mort de 19 personnes avait été confirmée, tandis que 49 villageois sont toujours portés disparus.

Bounhom Phommasane, gouverneur du district de Sanamxay, a annoncé que quelques 6.000 villageois et 1.300 familles ont été victimes des inondations. Jusqu’à mercredi matin 25 juillet, 2.851 personnes ont été secourues. Le gouvernement laotien a annoncé sur son site Internet que 34 personnes sont portées disparues et plus de 1.000 maisons sont influencées par le désastre.

D’une capacité installée de 410 MW et d’une production annuelle de 1.860 GWh, la centrale hydroélectrique Xepian-Xe Nam Noy est construite par la compagnie PNPC, une joint-venture établie en mars 2012 par SK E&C et KOWEPO (République de Corée), RATCH (Thaïlande) et la société publique laotienne LHSE.

Cet ouvrage, d’un coût total de 1,2 milliard de dollars, est le premier projet de BOT (construction-opération-transfert) déployé par les investisseurs sud-coréens au Laos. Les travaux ont été lancés en février 2013. Le barrage est achevé à 90% et sa production commerciale devrait débuter en 2019.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.