09/08/2019 17:21
Le président philippin Rodrigo Duterte a ordonné à la Police nationale (PNP) de recruter et de former jusqu'à 10.000 soldats de forces spéciales d'élite afin de lutter contre la menace croissante des groupes terroristes aux Philippines affiliés à l'État islamique.

>>Rodrigo Duterté : le chef de l’EI a ordonné des actes terroristes aux Philippines
 

Le président philippin Rodrigo Duterte. Photo: AFP/VNA/CVN


"Nous sommes confrontés sur de nombreux fronts. J'ai besoin de plus de soldats. J'aurais besoin d'environ de 7.000 à 10.000 soldats de la Force d’action spéciale puisque les problèmes s'aggravent", a déclaré le président philippin dans un discours prononcé jeudi devant des officiers de la PNP nouvellement promus au palais présidentiel.

Il a ordonné au général en chef du PNP, Oscar Albayalde, de commencer le processus de recrutement, soulignant la nécessité de "faire face à des dangers à venir" en raison de la migration de militants de l'État islamique en Asie du Sud-Est.

Les autorités philippines ont accusé les groupes locaux affiliés à l'EI tels que Abu Sayyaf et Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (BIFF) d'avoir hébergé des combattants étrangers qui ont réussi à se glisser dans le pays.

Le général Cirilito Sobejana, commandant du commandement des forces armées des Philippines au Mindanao occidental, a déclaré le mois dernier que BIFF et Abu Sayyaf hébergeaient au moins sept terroristes étrangers à Mindanao pour former des Philippins à devenir des kamikazes.

VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.