20/03/2020 14:59
Le président philippin Rodrigo Duterte a déclaré le 18 mars un cessez-le-feu unilatéral avec la Nouvelle armée du peuple (NPA) pour se concentrer sur la lutte contre l'épidémie de COVID-19.
>>Multiplication des mesures de prévention en Asie du Sud-Est
>>Le président des Philippines ordonne le blocage de Manille
>>Le président philippin décrète l'état d'urgence de santé publique

Le président philippin Rodrigo Duterte.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le président philippin Rodrigo Duterte a ordonné aux ministères de la Défense, de l’Intérieur, aux autorités locales, aux Forces armées philippines (AFP) et à la la Police nationale philippine (PNP) de suspendre les opérations offensives contre la Nouvelle armée du peuple (NPA) lors du cessez-le-feu, qui dure du 19 mars au 15 avril.

Le gouvernement philippin aspire à ce que ce cessez-le-feu favorise la fourniture rapide d'une assistance en matière de santé publique, la circulation des agents de santé et des fournitures médicales vers les communautés, a déclaré le porte-parole présidentiel. La NPA ne lance pas encore aucune déclaration sur la décision du président Duterte.

Au 18 mars, les Philippines ont confirmé 202 cas infectés par le coronavirus, dont 17 décès. Auparavant, les autorités philippines ont décidé de fermer en 30 jours l’île de Luzon où se trouve la capitale Manille pour éviter la propagation du COVID-19.

Le 19 mars, la Thaïlande a enregistré 60 nouveaux cas de COVID-19, portant son nombre total de cas d'infection à 272, a déclaré Suwannachai Wattanayingcharoenchai, directeur général du Département du contrôle des maladies au ministère de la Santé.

Les cas enregistrés ce jeudi se répartissent en deux groupes, le premier se compose de 43 cas liés à des cas antérieurs, tandis que le deuxième groupe concerne 17 nouveaux patients, y compris des arrivées de pays et territoires étrangers tels que l'Italie, la Malaisie, le Japon, l'Iran et Taïwan (Chine). À ce jour, la Thaïlande a signalé un décès dû au coronavirus.

Le même jour, l'ambassade d'Indonésie à New Delhi, en Inde, a également confirmé que huit de ses citoyens avaient été testés positifs et étaient actuellement en soins intensifs dans un hôpital dans la ville d'Hyderabad (au Sud de l'Inde).

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.