23/09/2021 09:00
À l'invitation de son homologue américain Joe Biden, le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc a assisté et pris la parole le 22 septembre (heure locale) au Sommet sur la pandémie de COVID-19, dans le cadre de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies.
>>Le monde est au bord du gouffre, avertit le secrétaire général de l'ONU
>>Joe Biden promet une "diplomatie implacable" au cours de son premier discours à l'ONU
>>Un total de 83 chefs d'État devraient assister à la 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies

S'exprimant lors de cet événement important, organisé par le président américain Joe Biden, le chef de l'État vietnamien a souligné que la protection de la vie et de la santé des gens devrait être une priorité absolue. Alors, il est nécessaire de prendre des mesures drastiques pour une détection précoce, un isolement rapide et un traitement efficace, et notamment une vaccination rapide à grande échelle.

Le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc au Sommet sur la pandémie de COVID-19, le 22 septembre à New York.
Photo : VNAVNA/CVN

Nguyên Xuân Phuc a aussi souligné le renforcement de la coopération mondiale, l’investissement dans l'amélioration de la résilience du système de santé et dans le développement du secteur d’équipements médicaux et de fabrication pharmaceutique, notamment dans les pays en développement. Il a applaudi la décision d'établir un Fonds mondial de sécurité sanitaire pour garantir des ressources pour les efforts de prévention de la pandémie.

Selon le président vietnamien, l'extension de la vaccination parallèlement à l'utilisation de médicaments efficaces est essentielle pour repousser l'épidémie, protéger la vie des personnes et promouvoir la reprise et le développement économiques. Il a demandé d'améliorer la capacité de recherche et de production de vaccins, y compris la création de centres et de réseaux de production de vaccins dans les régions à travers le renforcement de la coopération en matière de production et de transfert de technologie de vaccins aux pays en développement. Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Vietnam était prêt à participer à ces efforts.

À cette occasion, il a remercié et hautement apprécié le rôle de la Facilité COVAX, remerciant des pays pour leur partage et soutien de vaccins au Vietnam. Le président vietnamien a appelé la Facilité COVAX et d'autres pays capables à intensifier leurs efforts pour fournir des vaccins aux pays en développement.

Une dose de vaccin contre le COVID-19 administrée en Indonésie.
Photo : Arimarcs Wilander/UNICEF

Le Vietnam est en train de mettre en œuvre un programme national de vaccination anti-COVID-19 pour toutes les personnes de plus de 18 ans. Au niveau régional, le Vietnam et les pays membres de l’ASEAN ont mis en place un Fonds de réponse au COVID-19 en 2020 et ont récemment décidé d'utiliser 10,5 millions d'USD de ce fonds pour acheter de vaccins pour les pays membres.

Le Sommet sur la pandémie mondiale a donné un engagement ferme de hauts dirigeants, d'organisations internationales et du secteur privé sur la vaccination universelle des personnes dans le monde, la protection de la vie des gens et la reconstruction du réseau de sécurité sanitaire mondiale en mieux dans les temps à venir.

Notamment, le sommet s’est engagé de garantir qu'au moins 70% de la population mondiale, dans tous les pays et de différents groupes de revenus, soient entièrement vaccinés d'ici avant la session de l'Assemblée générale des Nations unies, prévue en septembre 2022 ; de mettre en place un fonds financier avec une somme initiale d'environ 10 milliards d'USD en 2021 et d’établir un Conseil sur les risques sanitaires mondiaux.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Hô Chi Minh-Ville redémarre ses circuits fluviaux Les trajets fluviaux sur la rivière Saigon ont repris depuis quelques jours, permettant aux citadins de s’aérer l’esprit à la réserve de Cân Gio. Plusieurs autres itinéraires s’ouvriront dans les prochaines semaines.