17/08/2021 09:05
Cible de vives critiques après la chute de Kaboul, le président Joe Biden a "défendu fermement" lundi 16 août sa décision de retirer les troupes américaines d'Afghanistan.

>>Évacuation à la hâte des diplomates et autres ressortissants étrangers de Kaboul
>>Afghanistan : les talibans aux portes de Kaboul et du pouvoir
>>Le président afghan a quitté le pays, les talibans aux portes du pouvoir

Le président américain Joe Biden livre un discours sur l'Afghanistan à la Maison Blanche, le 16 août 2021
Photo : AFP/VNA/CVN

"Après 20 ans, j'ai appris à contre-coeur qu'il n'y avait jamais de bon moment pour retirer les forces américaines", a affirmé le président américain Joe Biden lors d'une adresse à la nation, prononcée à la Maison Blanche.

"La vérité est que tout cela s'est déroulé plus rapidement que nous l'avions prévu", a-t-il toutefois concédé. "Notre mission en Afghanistan n'a jamais été censée construire une nation. Elle n'a jamais été censée créer une démocratie unifiée centralisée", a dit le président démocrate, en précisant que l'objectif unique "rest(ait) aujourd'hui et a toujours été d'empêcher une attaque terroriste sur le sol américain". 

Face au chaos régnant, le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs menacé lundi 16 août les talibans de représailles si ces derniers venaient à perturber les opérations d'évacuation en cours à l'aéroport de Kaboul.

En cas d'attaque, la réponse sera "rapide et puissante", a déclaré M. Biden, promettant de défendre les ressortissants américains avec un usage "dévastateur de la force si nécessaire". Les États-Unis continueront de s'engager pour les "femmes et les jeunes filles" d'Afghanistan, a également promis lundi 16 août Joe Biden, qualifiant les scènes en Afghanistan de "déchirantes".


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Hô Chi Minh-Ville rouvre des circuits inter-régionaux Après avoir expérimenté avec succès certains circuits touristiques entre Hô Chi Minh-Ville, Cu Chi et Cân Gio, le Service touristique municipal a rouvert certains circuits inter-régionaux.