23/09/2019 17:42
Le président iranien Hassan Rohani a quitté Téhéran lundi 23 septembre pour assister aux travaux de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.
>>L'Iran libère le pétrolier britannique Stena Impero
>>Iran : Washington va chercher un soutien international à l'ONU

Le président Rouhani à l'aéroport Mehrabad de Téhéran le 23 septembre, sur le point de se rendre à l'Assemblée générale de l'ONU à New York.
Photo : Iranian Presidency/CVN

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré aux journalistes juste avant son départ que sa délégation se rendait à l'ONU, malgré les réticences de l'administration américaine à leur délivrer des visas.

"Pour nous, c'est essentiel de participer à l'Assemblée générale de l'ONU et de discuter à plusieurs niveaux", a dit M. Rohani avant de monter dans l'avion.

Téhéran et Washington sont à couteaux tirés depuis que, en mai 2018, les États-Unis se sont retirés unilatéralement de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015, réimposant des sanctions économiques et en décrétant de nouvelles contre la République islamique.

Alors que la tension ne cesse de monter dans la région stratégique du Golfe, le président iranien a déclaré dimanche qu'il présenterait à l'ONU un plan de coopération régionale destiné à assurer la sécurité du Golfe, du détroit d'Ormuz et de la mer d'Oman.

M. Rohani a invité les autres pays riverains du Golfe à joindre cette coalition "pour maintenir la sécurité régionale", dans un contexte de tensions qui ne cessent de croitre dans cette région crucial pour l'approvisionnement mondial de pétrole.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Ngàn Chuông : les grandes merveilles du petit Sa Pa Du fait de sa beauté immaculée, la chute d’eau de Ngàn Chuông fait partie des destinations les plus courues de la province septentrionale de Quang Ninh.