19/09/2021 17:41
Le président iranien Ebrahim Raïssi a qualifié samedi 18 septembre la pleine adhésion de l'Iran à l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) de "succès diplomatique".
 >>Le chef de l'ONU demande la coopération de l'OCS pour aider l'Afghanistan

Le président iranien, Ebrahim Raïssi, le 6 juin.
Photo : AP/VNA/CVN 
"La présence de la République islamique d'Iran en tant que membre clé de l'OCS crée un lien économique fort pour le peuple de notre pays, ce qui signifie connecter l'Iran à l'infrastructure économique de l'Asie", a dit M. Raïssi à son arrivée à Téhéran en provenance de Douchanbé, la capitale tadjike.

Le ministère des Affaires étrangères et les autres ministères concernés doivent fournir les conditions nécessaires pour tirer parti de cette nouvelle opportunité dès que possible, a-t-il dit selon le site web présidentiel.

En ce qui concerne sa visite au Tadjikistan, il a affirmé : "Nous sommes convenus d'un nouveau chapitre dans les relations économiques, politiques et culturelles entre les deux pays".

Lors de la réunion sur la sécurité en Afghanistan en marge du sommet de l'OCS, les positions de l'Iran sur l'Afghanistan ont été expliquées et un effort a été fait pour trouver un consensus régional sur ces positions, a-t-il ajouté.

La décision de faire passer l'Iran du statut d'observateur de l'OCS à celui de membre à part entière a été révélée vendredi 17 septembre lors du 21e Sommet des dirigeants de l'OCS à Douchanbé.

L'OCS a été créée à Shanghai en 2001 par la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan et a été rejointe par l'Inde et le Pakistan en 2017. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Dà Nang démarrerait les activités touristiques à partir du 20 octobre La pandémie de COVID-19 est sous contrôle. La ville de Dà Nang au Centre envisage de démarrer les activités touristiques locaux à partir du 20 octobre. Cette information a été donnée lors d’un récente contact entre des électeurs de Dà Nang et le Conseil municipal populaire.