23/08/2021 17:19
Au cours d'une réunion avec le ministre japonais des Affaires étrangères Toshimitsu Motegi, le président iranien Ebrahim Raïssi a demandé dimanche 22 août au Japon de débloquer les avoirs iraniens gelés dans les banques japonaises.
Le président iranien Ebrahim Raisi rencontrant le ministre japonais des Affaires étrangères à Téhéran, le 22 août.
Photo : AFP/VNA/CVN


"Le retard pris par les banques japonaises dans le dégel des avoirs iraniens est injustifiable", a déclaré le président iranien Ebrahim Raïssi  selon un compte rendu publié sur le site officiel de la présidence iranienne.

Quelque 3 milliards de dollars américains d'actifs iraniens, provenant principalement des exportations de pétrole et de gaz, sont gelés dans les banques japonaises depuis que les États-Unis se sont unilatéralement retirés de l'accord sur le nucléaire iranien et ont décidé de réimposer des sanctions contre l'Iran, et plus généralement contre toute tierce partie traitant avec le système bancaire iranien.

Depuis mai 2019, en réponse aux sanctions américaines, l'Iran a progressivement cessé d'appliquer certains des engagements contractés dans le cadre de l'accord sur le nucléaire. Six séries de pourparlers se sont tenues à ce sujet à Vienne entre avril et juin, mais n'ont jusqu'à présent pas réussi à revitaliser l'accord.

Evoquant la situation en Afghanistan voisin, M. Raïssi a par ailleurs salué les efforts du Japon et d'autres pays de la région pour aider à rétablir la paix et la stabilité dans ce pays et dans la région.  Pour sa part, M. Motegi a félicité M. Raïssi pour son investiture à la présidence iranienne, et a souligné que le Japon souhaitait développer ses relations avec l'Iran.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.