30/09/2018 20:58
Le président indonésien Joko Widodo est arrivé dimanche 30 septembre dans la ville de Palu dévastée par un séisme suivi d'un tsunami, pour observer le déploiement militaire destiné à porter assistance à la population.
>>Séisme et tsunami en Indonésie: le bilan passe à au moins 832
>>La Turquie envoie une équipe humanitaire en Indonésie
>>Séisme et tsunami en Indonésie: message de sympathie du Vietnam

Le président indonésien Joko Widodo (en vert) est arrivé dimanche 30 septembre dans la ville de Palu dévastée par un séisme suivi d'un tsunami.
Photo: AFP/VNA/CVN

S'adressant aux militaires, le président indonésien Joko Widodo leur a demandé "d'être prêts à travailler jour et nuit pour procéder aux évacuations" et aider la population, selon un communiqué de la présidence cité par l’agence AFP.

L’Agence indonésienne de gestion des catastrophes (BNPB) a annoncé dimanche 30 septembre que le bilan du séisme et du tsunami du 28 septembre dans la province indonésienne de Sulawesi avait monté à 832, soit près du double du chiffre annoncé plus tôt.

Dans le même temps, le vice-président Jusuf Kalla a déclaré que le bilan pourrait atteindre des milliers de personnes.

Le gouvernement indonésien a alloué 560 milliards de roupies (37,58 millions de dollars américains) à la réparation des conséquences de ce désastre naturel.

D'une magnitude de 7,5, selon l'Institut géologique américain (USGS), le séisme qui a frappé les Célèbes juste avant 11h00 GMT vendredi 28 septembre a été plus puisant que la série de tremblements de terre qu'a connus l'Indonésie en août et qui avaient fait plus de 500 morts et environ 1.500 blessés sur l'île de Lombok, voisine de Bali. Un raz-de-marée s'est déclenché peu après sur la côte proche de Palu.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne et eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

Le 26 décembre 2004, elle avait été frappée par une série de tremblements de terre dévastateurs, dont l'un de magnitude 9,1 sur l'île de Sumatra. Un tsunami avait alors provoqué la mort de 220.000 personnes dans la région, dont 168.000 rien qu'en Indonésie.

En 2006, près de 6.000 personnes avaient péri dans un séisme de magnitude 6,3 (d'après l'USGS) sur l'île de Java.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.