01/09/2018 14:39
Le président français Emmanuel Macron nommera mardi 4 septembre le nouveau ministre de la Transition écologique suite à la démission de Nicolas Hulot, a annoncé vendredi 31 août le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.
>>France: Hulot quitte le ring, Macron perd son champion de l'écologie
>>Macron promet de restaurer la confiance, avant de nommer son Premier ministre

L'ancien ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Le président de la République a indiqué que le gouvernement serait au complet pour mardi prochain (4 septembre). Le conseil des ministres se tiendra donc mercredi au complet et sera suivi d'un séminaire gouvernemental", a déclaré Benjamin Griveaux aux journalistes, précisant que cette nomination se ferait "à la discrétion du président de la République, sur proposition du Premier ministre".

"La réunion du cabinet aura lieu mercredi (5 septembre) et sera suivie d'un séminaire gouvernemental", a-t-il ajouté lors d'un briefing hebdomadaire. Évoquant la démission surprise de Nicolas Hulot, Benjamin Griveaux a confirmé le caractère inattendu de cette décision: "C'est quelque chose à laquelle nous ne nous attendions pas, mais ce n'est pas le départ d'une personnalité, aussi éminente soit-elle, qui remet en cause les politiques que vous conduisez".

Le gouvernement français entend poursuivre sa politique en matière d'écologie: "Rien ni personne ne nous détournera de la transformation que nous avons engagée depuis 15 mois, elle se poursuivra avec un rythme important, et c'est sans doute là la meilleure réponse aux inquiétudes de nos concitoyens", a-t-il déclaré.

"Le président de la République a rappelé la sensibilité qui est la sienne et son attachement, ainsi que ceux des membres du gouvernement, aux sujets importants que porte Nicolas Hulot depuis longtemps dans l'opinion publique", a également indiqué Benjamin Griveaux.

Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et membre du gouvernement le plus populaire auprès des Français, avait annoncé sa démission surprise lors d'une interview à la radio France Inter le 28 août dernier, évoquant notamment "l'accumulation de déceptions" sur la politique environnementale du gouvernement, son sentiment de solitude quant aux actions à mener et l'insuffisance de "petites mesures" pour lutter contre le changement climatique et résoudre les problèmes environnementaux.

"Ce choix personnel ne doit pas ternir ce qui a été fait collectivement. Nous continuerons ce qui a été fait dans ce dossier. Nous n'abandonnerons rien pour cet important sujet pour notre pays et notre planète", a déclaré Benjamin Griveaux. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.