22/09/2018 22:40
Le Mexique cherchera à signer un accord bilatéral avec le Canada si Ottawa et Washington ne parviennent à un compromis pour réformer l'Aléna, a affirmé vendredi 21 septembre le président élu mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador.
>>ALENA: le gouvernement mexicain confiant en la conclusion d'un nouvel accord
>>Aléna: le Mexique espère un compromis rapide entre USA et Canada

Le président élu du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, lors d'un bain de foule le 20 septembre à Tijuana (Nord-Ouest).
Photo: AFP/VNA/CVN

Le Canada et les États-Unis se sont lancés dans une série de délicates négociations pour parvenir à renouveler l'accord qui unit les trois pays dans une vaste zone de libre-échange depuis 1994.

Le Mexique et les États-Unis sont parvenus à trouver un compromis en août, mais le président américain Donald Trump a indiqué que l'accord pourrait ne pas inclure le Canada.

La dernière ronde de négociations entre le Canada et les États-Unis qui s'est achevée jeudi 20 septembre n'a pas abouti à un accord.

Le Mexique a régulièrement répété sa volonté de prolonger l'accord trilatéral, une position réaffirmée par M. Lopez Obrador, qui doit prendre ses fonctions le 1er décembre.

Mais si les États-Unis et le Canada échouent, "il faudra maintenir l'accord (avec les États-Unis) et essayer d'obtenir un accord similaire avec le Canada", a expliqué à la presse "AMLO" lors d'un déplacement dans l'État de Sonora (Nord).

Le vétéran de gauche, qui a remporté une large victoire lors de l'élection présidentielle du 1er juillet.

"J'espère de tout mon cœur qu'il en sera toujours ainsi" a souligné "AMLO".

"Nous sommes voisins. Nous ne pouvons pas être distants. Il nous faut parvenir à établir une relation de respect et de coopération" a-t-il poursuivi.

M. Lopez Obrador, 64 ans, a également publié sur Twitter une vidéo depuis la frontière avec les États-Unis, dans laquelle il s'est engagé à inciter les migrants à rester du côté mexicain en lançant un plan de développement économique de la zone frontalière à partir du 1er janvier.

Le plan prévoit notamment des exonérations d'impôts et le doublement du salaire minimum, afin de stimuler emploi, consommation et investissements.
 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.