31/12/2017 17:23
Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, a reçu le 29 décembre l’ambassadrice de Cuba, Lianys Torres Rivera, à l’occasion de sa prise de fonctions au Vietnam.
>>Le président cubain Raul Castro quittera ses fonctions en avril 2018
>>La CGTV renforce sa coopération avec Cuba

Le président du Comité populaire de Hanoï, Nguyên Duc Chung, reçoit l’ambassadrice de Cuba, Lianys Torres Rivera. Photo : KTDT/CVN

Lors de la rencontre, les deux parties se sont réjouies du développement fructueux des relations entre le Vietnam et Cuba en général et des liens entre Hanoï et La Havane en particulier.

La diplomate cubaine a remercié les autorités de Hanoï pour leur soutien accordé à l’Ambassade de Cuba au Vietnam. Soulignant que 2018 serait une année marquée par plusieurs événements dans les relations vietnamo-cubaines, Lianys Torres Rivera a invité Hanoï à continuer de favoriser les activités destinées à renforcer l’amitié entre les deux pays.

Nguyên Duc Chung, pour sa part, a souhaité à Lianys Torres Rivera un plein succès dans sa mission au Vietnam. Il a exprimé son espoir que l’ambassadrice cubaine contribuerait à porter les relations bilatérales à un nouveau palier.

Il a proposé que l’ambassade de Cuba travaille en étroite collaboration avec la ville de Hanoï pour organiser en 2018 les activités visant à honorer les sentiments réservés par le président Fidel Castro au peuple vietnamien ainsi que l’amitié qui relie les deux pays.

Il a également promis de créer les meilleures conditions possibles pour que l’ambassadrice Lianys Torres Rivera accomplisse avec succès sa mission diplomatique.

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.