26/03/2021 09:41
Joe Biden a annoncé jeudi 25 mars doubler son objectif de vaccinations contre le COVID-19 pour ses 100 premiers jours, lors de sa première conférence de presse à la Maison Blanche, et a envisagé d'être candidat à sa succession en 2024.
>>Le manque de vaccins au cœur du Sommet de l'UE, Biden en invité du soir
>>Après une nouvelle tuerie, Biden réclame l'interdiction des fusils d'assaut

Le président américain Joe Biden répond à des questions après la première conférence de presse de son mandat, le 25 mars à Washington.
Photo : AFP/VNA/CVN

Au moment où les défis s'accumulent, de l'immigration aux armes à feu, le président des États-Unis, Joe Biden, a défendu le bilan de ses deux premiers mois tout en relativisant l'afflux de migrants.

"J'ai été élu pour résoudre les problèmes, pas pour créer la division", a déclaré le septuagénaire démocrate, qui s'est plié pour la première fois à cet exercice formel devant les journalistes.

"J'ai dit d'emblée que les problèmes les plus urgents pour le peuple américain étaient le COVID-19 et la crise économique pour des millions et des millions d'Américains. C'est pour cela que je me suis concentré au début sur ces problèmes particuliers", a-t-il expliqué, en vantant son gigantesque plan de relance de 1.900 milliards de dollars et une campagne de vaccination efficace.

Alors que son objectif initial de 100 millions de doses administrées au cours des 100 premiers jours de son mandat a été atteint dès le 58e jour, il revu son ambition à la hausse pour accélérer la lutte contre la pandémie qui a fait 545.000 morts aux États-Unis . "Nous aurons procédé à 200 millions d'injections d'ici mon centième jour en fonction", a promis Joe Biden.

Il a assuré qu'il prévoyait de se "présenter" à sa "réélection" en 2024, toujours avec Kamala Harris, la première femme à accéder à la vice-présidence.

"Je n'ai jamais pu planifier avec certitude quatre ans et demi, trois ans et demi en avance", a-t-il toutefois nuancé, plaisantant sur son arrivée au Sénat "il y a 120 ans" pour tourner en dérision les inquiétudes sur son âge.

Le président de la première puissance mondiale était aussi attendu sur le front diplomatique.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.