21/07/2021 21:45
L’État vietnamien a publié de nombreuses politiques pour soutenir les familles qui avaient contribué à la révolution et les victimes de l’agent orange/dioxine, a déclaré mercredi 21 juillet le président de la République, Nguyên Xuân Phuc.
>>Plus de 500 œuvres au concours d’écriture sur les séquelles de l’agent orange au Vietnam
>>La VAVA se prépare à commémorer la Journée de l’agent orange

Le président Nguyên Xuân Phuc travaille avec l’Association de soutien aux familles des héros morts pour la Patrie et l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam, le 21 juillet à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

Le président de la République, Nguyên Xuân Phuc, a fait cette déclaration lors d’une réunion avec l’Association de soutien aux familles des héros morts pour la Patrie du Vietnam (VMFSA) et l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA), à l’occasion de la 74e Journée des invalides de guerre et des héros morts pour la Patrie (27 juillet) et du 60e anniversaire du catastrophe de l’agent orange/dioxine au Vietnam.

Le chef de l’État a félicité les deux associations pour leurs activités concrètes, contribuant à matérialiser les orientations et politiques du Parti et de l’État envers les familles des invalides de guerre et des héros morts pour la Patrie, et les victimes de l’agent orange/dioxine.

Dans le contexte de pandémie de COVID-19, les associations doivent continuer à se coordonner avec les ministères et agences compétents pour prendre soin d’eux, a-t-il déclaré, ajoutant que le Vietnam compte plus de 560.000 familles des héros morts pour la Patrie.

À l’heure actuelle, plus de 9,2 millions de contributeurs de la révolution bénéficient de politiques préférentielles, représentant près de 10% de la population du pays. Chaque année, plus de 32.000 milliards de dôngs (1,37 milliard d'USD) du budget de l’État sont consacrés aux politiques en faveur des contributeurs de la révolution et de leurs familles.

Créée il y a plus de dix ans, la VMFSA compte près de 100 antennes regroupant près de 10.000 membres. L’association a conseillé et coordonné avec le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales pour reconnaître des centaines de héros morts pour la Patrie.

Depuis sa création en 2004, la VAVA a étendu son réseau à 63 villes et provinces, avec plus de 4.000 membres. Elle a joué un rôle actif dans les campagnes demandant le règlement des conséquences du produit chimique toxique déversé par les troupes américaines pendant la guerre du Vietnam.

De 1961 à 1971, l’armée américaine a déversé 80 millions de litres de défoliants au Vietnam, lesquels contenaient près de 400 kg de dioxine, l’un des produits toxiques les plus puissants, qui perturbe les fonctions hormonales, immunitaires et reproductives de l’organisme. Plus de 4,8 millions de Vietnamiens ont été directement exposés aux herbicides, dont 3 millions en subissent encore les séquelles.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.