25/09/2018 19:17
Lors d'une rencontre avec la presse avant la participation à la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné le rôle et l’importance de la diplomatie multilatérale dans le développement du Vietnam, et les contributions du pays aux tâches communes de l’ONU.

>>L'UA, l'UE et l'ONU s'engagent à faire progresser le multilatéralisme
>>ONU: 129 pays s’engagent à lutter contre le fléau de la drogue
>>Vietnam, un membre positif et responsable de l’ONU

 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.
Photo: VNA/CVN

L’interview a eu lieu alors que le chef du gouvernement vietnamien se prépare à diriger une haute délégation vietnamienne au débat général de haut niveau de la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU sur le thème "Faire de l’ONU une organisation pertinente pour tous: leadership mondial et responsabilités partagées pour des sociétés pacifiques, équitables et durables", prévu du 25 septembre au 1er octobre à New York, aux États-Unis.

Il a déclaré que le Parti et l’
État vietnamiens considéraient depuis longtemps la diplomatie multilatérale comme un pilier important de la politique extérieure du Vietnam. Lorsque le pays a conquis son indépendance, le Président Hô Chi Minh a envoyé une lettre demandant à l’ONU de reconnaître le Vietnam comme pays indépendant et de l’admettre en tant que membre de l’ONU. Au cours de sa lutte  pour la libération nationale, le Vietnam a combiné avec souplesse ses politiques extérieures multilatérales et bilatérales pour créer un front extérieur uni, rassemblant le soutien des amis internationaux épris de paix.

Les activités extérieures multilatérales, à savoir la Conférence de Genève de 1954 et la Conférence de Paris de 1973, ont contribué à mettre fin à la guerre et à rétablir la paix au Vietnam. À la suite de la réunification nationale, le Vietnam a surmonté les embargos et a progressivement rejoint les organisations internationales. Durant son processus d’intégration mondiale, le pays a signé de nombreux accords économiques et commerciaux bilatéraux et multilatéraux, et s’est efforcé d’être un membre responsable de diverses organisations internationales, un partenaire de confiance et un marché ouvert et prometteur.

Le Vietnam, membre responsable

Depuis son entrée dans l’ONU en 1977, la plus grande organisation multilatérale du monde, le Vietnam est un membre responsable qui contribue activement à chaque domaine des opérations de l’ONU et même l’un de ses pionniers dans la promotion de la paix, du progrès, de la coopération et du développement.

Le Vietnam a également contribué activement à la mise en place et à l’application des conventions internationales de l’ONU et à la formation d’un mécanisme multilatéral mondial équitable, transparent et efficace, répondant ainsi aux aspirations communes de l’humanité.

Les contributions du Vietnam ont été bien accueillies par la communauté internationale, en particulier ses activités à l’Assemblée générale de l’ONU, au Conseil de sécurité de l’ONU, au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, au Conseil économique et social de l’ONU et dans de nombreuses autres agences onusiennes.

En tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2008-2009, le Vietnam a contribué aux efforts communs pour régler les différends dans plusieurs domaines, renforcé les activités de maintien de la paix de l’ONU et avancé des initiatives spécifiques pour promouvoir le rôle des femmes dans le domaine de la paix et de la sécurité.

 

Cérémonie de signature d'un plan stratégique pour 2017-2021 entre le Vietnam et les Nations unies, le 5 juillet 2017 à Hanoï. Photo: VOV/VNA/CVN


Fort de ces succès, le Vietnam a reçu le soutien de nombreux pays pour siéger au Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021. Le pays a également activement contribué à l’édification et à la réalisation des Objectifs de développement durable de l’ONU jusqu’en 2030 et a pris les devants en adoptant de nouveaux modèles de coopération, notamment le modèle "Vers l’unité dans l’action, une seule ONU".

Au cours des trois dernières années, le Vietnam a joué un rôle crucial dans la rédaction d’une résolution annuelle du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la réponse au changement climatique et la promotion des droits de l’homme.


À la fin 2016, pour la première fois, un fonctionnaire vietnamien a été élu deuxième vice-président de la Commission du droit international.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que le Vietnam avait participé activement à de nombreuses organisations et forums multilatéraux importants dans la région et le monde, tels que la Francophonie, l’Union interparlementaire (UIP), l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et le Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Dialogue Asie-Europe (ASEM).


"Rejoindre l’ASEAN, le Vietnam a prouvé son rôle en tant que membre actif et même proactif, avec de nombreuses initiatives axées sur la construction de la Communauté de l’ASEAN et la Vision 2025 pour une ASEAN unie, résiliente et innovatrice qui joue un rôle central dans les mécanismes de sécurité régionaux", a-t-il indiqué.

De telles activités ont montré la nouvelle position centrale du Vietnam dans la diplomatie multilatérale, a-t-il déclaré, ajoutant que le Vietnam a affirmé sa capacité de contribuer directement à la mise en place de mécanismes internationaux et régionaux pour la paix et la prospérité de l’humanité, améliorant ainsi la stature du pays.


Nécessité des efforts communs

Le dirigeant vietnamien a déclaré que l’évolution rapide et complexe des défis traditionnels et non traditionnels dans le monde exige les efforts communs de tous les pays et de toutes les régions. Le rôle des mécanismes de coopération multilatérale, principalement l’ONU, devient plus important que jamais.

Le Vietnam a toujours fait la promotion des principes fondamentaux du droit international et de la Charte de l’ONU en ce qui concerne: la résolution pacifique des conflits et différends internationaux sur la base du respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale; la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays; et le non recours à la force ou à la menace ou à l’emploi de la force, a-t-il affirmé.

 

Le Vietnam a participé activement aux forums multilatéraux importants dans la région et dans le monde dont le Dialogue Asie-Europe (ASEM).
Photo: Son Lâm/VNA/CVN


Intensifier la diplomatie multilatérale dans l’esprit du décret N°25 publié le 8 août 2018 par le secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam vise non seulement à améliorer la position, la force et le prestige du Vietnam sur la scène internationale; mais reflète également la confiance du peuple vietnamien dans un monde de dialogue multilatéral respectant le droit international, la paix et une coopération égale pour le développement.

Selon le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, la 73e Assemblée générale de l’ONU se déroule dans un contexte mondial en pleine mutation où les guerres, les conflits et la pauvreté restent des défis majeurs pour la communauté internationale.


Lors de cet événement, le chef du gouvernement vietnamien et les hauts dirigeants des 193 pays membres de l’ONU discuteront et proposeront des mesures efficaces pour s’attaquer aux défis mondiaux pour la sécurité et le développement, ainsi que des moyens pour aider l’ONU à servir les intérêts de toutes les nations et de tous les peuples de manière plus pratique et efficace.

"En assistant à cet événement important, la haute délégation vietnamienne et moi-même allons transmettre un message fort en tant que membre actif et partenaire fiable et responsable de la communauté internationale. Le Vietnam s’engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour contribuer plus efficacement aux affaires communes de la communauté internationale vers un monde de paix, de coopération et de développement, ainsi qu’à un ordre politique et économique international juste, démocratique et fondé sur des règles", a-t-il souligné.


En tant que pays frappé par de nombreuses guerres féroces, le Vietnam ressent profondément la douleur et les pertes causées par la guerre et la valeur de la paix. Dans le même temps, le Vietnam est aussi une histoire exemplaire des efforts pour vaincre la pauvreté, guérir les blessures de la guerre et réconcilier les contradictions.

Le Vietnam est déterminé à
mettre en œuvre les OMD

D’un pays pauvre et sous-développé, le Vietnam a fait tout son possible pour devenir un pays en développement à revenu intermédiaire depuis 2010 et l’une des économies à la croissance rapide.

Le Vietnam continuera à jouer un rôle de pionnier dans la lutte contre le changement climatique en Asie. Photo: VNA/CVN


Le Vietnam a été considéré par l’ONU, la Banque mondiale et de nombreuses autres institutions internationales comme l’un des pays ayant une histoire positive de réduction de la pauvreté et de mise en œuvre réussie des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

"Nous continuerons à jouer un rôle de pionnier dans la lutte contre le changement climatique en Asie et à mettre en œuvre les Objectifs de développement durable d’ici 2030, l’Accord de Paris sur le climat et d’autres programmes de coopération importants de l’ONU", a-t-il fait savoir.

Le Vietnam souhaite apprendre de la communauté internationale et partager ses expériences en matière de développement socioéconomique, de réduction de la pauvreté, de sécurité sociale et d’amélioration des conditions de vie des populations. En participant aux activités de l’ONU cette fois, le Vietnam vise à tirer parti des ressources et des opportunités disponibles pour son propre développement et à accélérer la réalisation des initiatives, plans et priorités de l’ONU aux niveaux national et régional.

Le Vietnam et l’ONU ont signé le Plan stratégique commun (OSP) pour la période 2017-2021 entre le gouvernement vietnamien et 18 agences de l’ONU. Ce plan est construit conformément au Plan quinquennal de développement socioéconomique du Vietnam pour la période 2016-2020, aux ODD et aux engagements internationaux du pays en matière de droits de l’homme.


La bonne mise en œuvre de ces initiatives aidera le Vietnam à atteindre des objectifs de croissance plus inclusifs à l’avenir, renforçant ainsi son prestige et sa position à l’ONU ainsi que sur la scène internationale. Ce voyage de travail est une chance pour le Vietnam de promouvoir ses réalisations en matière de développement économique et humain en vue d’atteindre des objectifs inclusifs et durables, a-t-il déclaré.

Il offre également une opportunité au Vietnam de partager et de proposer des initiatives politiques visant à promouvoir et à garantir les droits de l’homme conformément au contexte de développement de chaque pays, notamment en ce qui concerne les droits des groupes vulnérables et des travailleurs handicapés, le travail des enfants et la traite des femmes, et le changement climatique, a-t-il ajouté.

 

Le Vietnam souhaite apprendre de la communauté internationale et partager ses expériences en matière de réduction de la pauvreté.
Photo: Huy Hùng/VNA/CVN


Le Vietnam n’est pas seulement un candidat de l’ASEAN, mais aussi du groupe Asie-Pacifique, qui compte 54 membres, qui s’est porté candidat pour un siège non permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2020-2021. Le pays a eu l’honneur d’entreprendre sa mission durant le mandat 2008-2009 et a apporté des contributions importantes saluées par des amis internationaux.

Avec ses expériences passées, son esprit de coopération actif et sincère et le soutien des États membres de l’ONU, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exprimé sa conviction que le Vietnam accomplira toutes les tâches du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021, apportant ainsi de plus grandes contributions à la paix, au développement et à prospérité dans le monde entier.

Maintenant, en Afrique, des officiers de l’Armée populaire du Vietnam côtoient des homologues militaires du monde entier pour mener à bien la mission de maintien de la paix confiée par l’ONU et la communauté internationale, a-t-il indiqué, ajoutant qye le Vietnam est prêt à œuvrer ensemble pour un meilleur avenir de l’humanité.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.