19/11/2018 02:51
Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a entamé dimanche 18 novembre sa visite officielle de deux jours au Vietnam sur l’invitation de son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc.
Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev. Photo: VNA/CVN
Cette visite se déroule dans le contexte où les deux pays célèbreront l’Année du Vietnam en Russie et l’Année de la Russie au Vietnam en 2019-2020, le 25e anniversaire de la signature du Traité sur les principes fondamentaux de l’amitié entre le Vietnam et la Russie en 2019 et le 70e anniversaire des relations diplomatiques bilatérales en 2020.

Elle est destinée à continuer de renforcer les liens bilatéraux dans les domaines de la politique, de l’économie, du commerce, de la défense et de la sécurité, de la  science et de la technologie, de l’éducation, de la formation, de la culture et du tourisme et des échanges entre localités.

Le 1er mars 2001, le Vietnam et la Russie ont signé une déclaration commune de partenariat stratégique. Plus tard le 27 juillet 2012, les deux pays ont publié une déclaration commune sur le renforcement du partenariat stratégique intégral bilatéral.

Au cours des dernières années, les liens politiques de haute confiance entre le Vietnam et la Russie se sont sans cesse renforcés. L’échange de visites de haut niveau a créé une base solide pour développer le partenariat stratégique intégral entre les deux pays.

Concernant les relations économiques et commerciales, les deux pays ont maintenu le fonctionnement du Comité intergouvernemental de coopération économique, commerciale et scientifique et technologique, créé en 1992. Le Conseil des entreprises entre le Vietnam et la Russie a été créé pour faciliter les échanges et les investissements bilatéraux. Les deux pays se sont reconnus en tant qu’économies de marché en 2007.

Le commerce bilatéral est passé de 2,2 milliards de dollars en 2015 à 2,7 milliards de dollars en 2016 et à 3,55 milliards de dollars en 2017. Le Vietnam exporte principalement des téléphones portables, des vêtements, des produits agricoles et des fruits de mer vers la Russie d’où il importe du pétrole, du fer et de l’acier, des engrais, des machines et équipements.

Un partenariat stratégique

Le Vietnam exporte entre autres des fruits de mer vers la Russie.
Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

La Russie occupe désormais le 23e rang parmi les pays et territoires investissant au Vietnam avec 116 projets d’une valeur totale de 990 milliards de dollars, principalement dans les domaines du pétrole et du gaz, de la fabrication, des industries extractives, du transport, des télécommunications et de l’aquaculture.

Le Vietnam investit actuellement dans 22 projets d’une valeur de près de 3 milliards de dollars en Russie, principalement dans les coentreprises pétrolières et gazières Rusvietpetro et Gazpromviet, le Centre de la culture et du commerce Hanoi - Moscou, la production laitière et l’agriculture de TH True Milk.

En ce qui concerne les échanges culturels, des Journées culturelles au Vietnam et en Russie sont organisées annuellement et alternativement. La Russie reste parmi les dix premiers pourvoyeurs de touristes au Vietnam. Le nombre de touristes russes est passé de 176.000 en 2012 à 300.000 en 2013, à 364.000 en 2014, à 340.000 en 2015, à 430.000 en 2016 et à 570.000 en 2017.

Dans le passé, la Russie a dispensé des cours de formation à près de 40.000 fonctionnaires et experts vietnamiens dans divers domaines. La Russie a fourni aux étudiants vietnamiens 345 bourses d’études en 2011, 400 en 2012 et 70 autres aux experts en nucléaire, 600 en 2014, 795 en 2015, 855 en 2016 et 953 en 2017. Plus de 5.000 Vietnamiens les étudiants étudient en Russie.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.