30/01/2019 18:01
Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a déclaré mardi 29 janvier qu'aucune décision finale n'avait été prise concernant le projet de liaison ferroviaire de la côte est (ECRL).
>>La Malaisie annule 22 milliards de dollars de projets signés avec la Chine
>>Le commerce entre la Malaisie et la Chine progresse de 20,6% en 2017
>>La Malaisie et la Chine signent un protocole d'accord sur les ressources en eau

"Pour le moment, aucune décision finale n'a été prise, certaines décisions ont été prises, mais nous devons maintenant trouver une meilleure solution", a déclaré le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad, lors d'une conférence de presse.

Le Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad. Photo: Bernama/VNA/CVN

Demandé de confirmer que le projet n'a pas été annulé, il a déclaré: "Nous sommes toujours en train de négocier". Il a ajouté que le gouvernement malaisien estimait qu'il fallait accorder plus de temps aux parties concernées pour trouver la solution au problème concernant ce projet de 81 milliards de ringgits (19,7 milliards de dollars). Le gouvernement est en train d’étudier le coût du projet ECRL, a-t-il dit, ajoutant que le ministre des Finances, Lim Guan Eng, ferait une annonce à ce sujet une fois les négociations terminées.

Le ministre malaisien des Affaires économiques, Mohamed Azmin Ali, a déclaré samedi 26 janvier que l'annulation du projet de liaison ferroviaire de la côte est (ECRL) était due au taux d'intérêt annuel trop élevé. Il a révélé que le Cabinet avait décidé d'abandonner ce projet lors d'une réunion tenue la semaine dernière, après avoir appris que le gouvernement malaisien devrait débourser 500 millions de ringgits (plus de 120 millions de dollars) par an pour que le projet continue. De son côté, le ministre malaisien des Finances Lim Guan Eng s’est déclaré choqué de la déclaration de M. Azmin. Concernant ces informations contradictoires, M. Mahathir a déclaré que les déclarations des ministres à ce sujet avaient été interprétées différemment.

L'ECRL, d’une longueur de 620 km et mis en chantier en août 2017, est l’un des projets importants de l’initiative chinoise d'"Une ceinture, une route". Cependant, après avoir remporté la victoire aux élections législatives de mai 2018, le gouvernement  du Premier ministre Mahathir Mohamad a décidé d’annuler ce projet, outre deux projets chinois de gazoduc,  d’un coût total de 9,3 milliards de ringgits.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.