10/06/2018 17:05
Le Premier ministre malais Mahathir Mohamad a appelé à la révision de l'Accord du partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), estimant que les petites économies telles que la Malaisie sont au désavantage sous ses actuelles conditions.
>>La Malaisie va annuler certains grands projets pour réduire ses dettes
>>Le CPTPP donne à la Malaisie un avantage concurrentiel régional
>>Le CPTPP, une nouvelle vision pour le commerce mondial

Le Premier ministre malais Mahathir Mohamad. Photo: Xinhua/VNA/CVN

Dans une interview accordée au journal Nikkei du Japon et publiée le 9 juin, le dirigeant malais a déclaré que cet accord commercial devrait prendre en considération les niveaux de développement de différents pays.

Les économies plus faibles doivent avoir la chance de protéger leurs produits, a-t-il ajouté. M. Mahathir n'a pas rejeté la signification des accords comme le CPTPP et n'a pas dit s'il envisagerait de se retirer de cet accord commercial, a rapporté Nikkei.

Le Premier ministre malais a déclaré que son gouvernement "doit revoir tous les accords" conclus sous l'administration précédente, y compris les accords d'infrastructure, de commerce et de sécurité.

Ce dirigeant de 92 ans a pris ses fonctions le mois dernier, s'engageant à réduire la dette nationale et à revoir les grands projets approuvés par son prédécesseur.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.