13/03/2018 16:32
''Le Vietnam s’intéresse aux expériences néo-zélandaises en matière d’agriculture biologique, d’agriculture intelligente, d’infrastructures et d’autres secteurs d’intérêt commun'', a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors du Forum d’affaires Vietnam - Nouvelle-Zélande, le 13 mars à Auckland.
>>Les relations Nouvelle-Zélande - Vietnam, un potentiel à exploiter
>>Le Vietnam et la Nouvelle-Zélande veulent intensifier les relations

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) au Forum d'affaires Vietnam - Nouvelle-Zélande. Photo : VNA/CVN

S’inscrivant dans le cadre de la visite du Premier ministre vietnamien en Nouvelle-Zélande, cet évènement a été organisé mardi 13 mars à Auckland, avec la participation de plus de 300 entreprises des deux pays.

Soulignant que l’environnement d’affaires du Vietnam s'est considérablement amélioré ces dernières années, Nguyên Xuân Phuc a cité de récents rapports de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), de la Chambre de Commerce européenne au Vietnam (Eurocham) et du journal japonais Nikkei sur le climat des affaires au Vietnam.

Le rapport publié en février par la JETRO précise que près de 70% des entreprises japonaises implantées au Vietnam ont l’intention d’étendre leurs activités et que 62% d’entre elles pensent que les affaires au Vietnam rapportent des profits. 

Selon l’Eurocham, environ 63% des entreprises européennes interrogées ont déclaré que leurs affaires au Vietnam étaient ''excellentes'' ou ''bonnes''. Entre outre, 86% ont affirmé leur volonté de maintenir leurs investissements dans le pays, voire de les augmenter.

Le journal japonais Nikkei vient également de publier un rapport selon lequel l'indice des directeurs d'achat (PMI - Purchasing Managers Index) au Vietnam avait atteint en février 53,5 points, le niveau le plus élevé de l’ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Est). Par ailleurs, le Produit intérieur brut (PIB) du Vietnam a progressé de 7,41% au premier trimestre 2018.

Le Vietnam salue toujours les investisseurs étrangers

''Le gouvernement vietnamien continuera d’améliorer son environnement d’affaires afin d’attirer davantage d’investissements domestiques et étrangers et d'assurer les intérêts des investisseurs'', a affirmé Nguyên Xuân Phuc. Il a demandé aux entreprises néo-zélandaises de discuter des opportunités de coopération après la signature de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), dont le Vietnam et la Nouvelle-Zélande sont signataires.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (2e plan, centre) a assisté à la signature d'accords de coopération dans l’agriculture, l’éducation et le commerce entre les deux pays. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Il a en outre approuvé l’intensification de la coopération bilatérale dans les secteurs d'excellence de la Nouvelle-Zélande tels que l’éducation, la formation.
Lors du forum, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a répondu à des questions des entreprises néo-zélandaises sur les politiques vietnamiennes favorisant l’amélioration de l’environnement d’affaires et les investissements aux infrastructures…

Le ministre néo-zélandais de l'Agriculture, de la Biosécurité et de la Sécurité alimentaire, Damien O’Connor, a souligné la volonté de son pays de promouvoir les échanges commerciaux avec le Vietnam. Il a souligné les efforts du gouvernement néo-zélandais pour relever les difficultés des investisseurs, avant de souhaiter que ce forum permette de nouer des liens entre entreprises.

À cette occasion, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a assisté à la signature d'accords de coopération dans l’agriculture, l’éducation et le commerce entre les deux pays.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.