05/11/2019 10:53
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a participé lundi 4 novembre au 11e Sommet Mékong – Japon, dans le cadre du 35e Sommet de l’ASEAN et conférences connexes en Thaïlande.
>>Le Vietnam affirme son engagement en faveur de la coopération entre le Mékong et le Japon
>>Le Vietnam contribue activement à la promotion de la coopération Mékong - Japon
>>Un expert japonais estime le rôle du Vietnam au sein de la coopération Mékong - Japon

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (1er à droite) et les chefs des délégations participant au 11e Sommet Mékong - Japon.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Dans son discours, le Premier ministre vietnamien a déclaré apprécier les assistances japonaises pour les pays du Mékong. Il a affirmé que les relations Mékong-Japon avaient grandement contribué à la paix, à la stabilité et à la prospérité de la région du Mékong et de l’Asie du Sud-Est.

S’agissant des orientations de développement de la coopération Mékong-Japon, Nguyên Xuân Phuc a suggéré la modernisation des infrastructures des pays du Mékong et le développement des ressources humaines qualifiées.

Pour la Mer Orientale, le chef du gouvernement vietnamien a réitéré la position constante de Hanoï et de l’ASEAN. Soulignant l’importance de la Mer Orientale pour la région, il a appelé les pays à promouvoir le droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), à faire preuve de retenue, à renforcer le dialogue et la coopération pour la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol, en vue de la paix, de la stabilité et de la prospérité en Mer Orientale.

Lors du 11e Sommet Mékong - Japon, les dirigeants participants ont adopté une déclaration commune et une initiative sur les objectifs de développement durable pour 2030.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.