26/08/2018 20:39
Design unique, décoration impressionnante, espace ouvert respectueux de l'environnement, l’hôtel Why not hostel, qui propose 22 chambres aménagées de conteneurs usés, attire les jeunes touristes quand ils se rendent à Dông Hoi, province de Quang Binh (Centre). États des lieux.
>>Une fin d’année festive et nature à Quang Binh
>>À la découverte du meilleur de Quang Binh

Why not hostel, le premier hôtel avec des chambres conteneurs dans la province de Quang Binh.

Différent des hôtels et motels typiques construits en béton, l’hôtel Why not hostel basé dans la rue Truong Phap, ville de Dông Hoi, province de Quang Binh, est conçu sur une initiative d’utilisation de matières premières recyclables, à commencer par des conteneurs usés.

Le patron de cette résidence touristique a réussi son projet fou de créer des chambres pleines de confort et d’esthétique, apportant aux clients de nouvelles expériences sur un espace ouvert et respectueux de l’environnement. "L’idée, c’est de proposer de très belles chambres tout en surprenant le client", explique Hoàng Nha Trang, propriétaire du Why not hostel.


"J’ai collecté des conteneurs anciens. Je les trouvais appropriés pour en faire de petites chambres d’hôtel. Je me suis alors lancé dans le projet et je me suis engagé dans l’investissement. Après plus d'un an, les chambres sont fin prêtes pour servir les touristes", se souvient Hoàng Nha Trang.

Il s'agit aussi du premier hôtel fait de conteneurs de Quang Binh.

Le confort et la bonne position

Why not hostel couvre plus de 1.100 m2 et dispose de 22 chambres, chacune d'une superficie d’environ 16 m2. Le propriétaire dévoile un investissement total de plus de 8 milliards de dôngs pour ce projet. Le toit des pièces est couvert de chaume et de matières anti-chaleur. Les pièces sont reliées par un couloir aéré, ensoleillé mais aussi ombragé grâce aux rangées d’arbres plantés aux alentours.

La décoration extérieure est belle et accueillante.

L’espace commun est aménagé avec des pelouses vertes, jardins, terrasses à café ainsi que d'une station de piscine d'eau douce en plein air notamment. En particulier, l’hôtel se trouve au centre de la ville de Dông Hoi, soit à 300 mètres de la plage et à un kilomètre des vestiges historiques et touristiques de la ville comme le Monument de la Mère Suôt, le pont de Nhât Lê et Quang Binh Quan, entre autres.

Passionné de tourisme d’aventure, Nguyên Anh Dung, venu de Hanoï, a déclaré que sa famille avait déjà séjourné dans des hôtels-conteneurs à Sa Pa, Cat Bà (Nord) et Hô Chi Minh-Ville. Mais "c’est la première fois que nous visitons Dông Hoi et loger à Why not hostel nous a laissé d'excellents souvenirs", exprime-t-il.

"Ce qui m'a notamment marqué c'est la manière de nomination des chambres. Au lieu de banalement les numéroter comme tous les hôtels, ici on les baptise selon des noms de fleurs ou de fruits. Un détail rafraîchissant qui apporte une nouvelle sensation aux visiteurs", précise l’ingénieur hanoien.

Les jeux de couleurs, la peinture ainsi que les tableaux décoratifs sont également intéressants et attirent l'oeil. À Why not hostel, on n'a vraiment pas l'impression de loger dans des conteneurs. "Si j’y reviens à Dông Hoi, je choisirai sans hésiter ce lieu pour mon séjour", affirme Nguyên Anh Dung

My Linh, touriste venue de la province de Lang Son (Nord), s’enthousiasme, elle aussi, en parlant du site. "Les chambres sont tellement mignonnes. Elles ont toutes une vue donnant sur la mer et les beaux paysages. Il s’agit de mon lieu de détente de prédilection après des longues journées de travail stressantes", déclare-t-elle .

Les pièces sont bien équipées: climatiseurs, toilettes, téléphones, fenêtre, etc.

L’autre originalité à Why not hostel? C’est que le propriétaire a su recycler avec doigté les objets anciens afin de leur donner une seconde vie. Par exemple, de vieux châssis de machine à coudre sont ainsi réiventés en jolis pieds de table de lavabo ou encore des pots de fleurs faits à partir de vieux pneus de voiture!

Pour l’heure, l'hôtel Why not hostel est encore peu connu des touristes étrangers. Le patron Hoàng Nha Trang a déclaré qu’il continuera d’investir pour attirer davantage des touristes. Il compte élargir ses espaces verts avec toujours en fil rouge, l'idée de réutiliser des objets usés recyclables.

Why not hostel se distingue de son style particulier et devient ainsi une nouvelle destination pour les touristes qui séjournent à Dông Hoi.

Texte et photos :Vo Dung - Linh Thao/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.