20/11/2018 11:43

>>Sans chauffeur ou modulable, la mobilité électrique de demain
>>Alstom dévoile une nouvelle génération de bus électriques

De fabrication chinoise, le premier bus électrique a été mis sur route pour la première fois lundi 19 novembre pour une période d'essai de six mois après quoi il sera commercialisé sur le marché tunisien. Il s'agit d'un fruit de la coopération entre l'Agence nationale pour la maitrise de l'énergie (ANME) de Tunisie et le groupe privé Al-Badr, représentant en Tunisie de l'un des leaders chinois dans la construction des engins à énergie électrique "BYD". "Cet autobus a été officiellement mis en circulation lundi 19 novembre pour une période d'essai de six mois" afin de constater sa rentabilité, a déclaré le directeur exécutif du groupe Al-Badr, Abdellatif Kallel. Selon ce dernier, "cet autobus est une construction du constructeur chinois BYD, l'un des géants de la construction de véhicules électriques à l'échelle internationale (...) l'engin est désormais en harmonie totale avec les standards européens en matière d'énergies propres. Deux principaux atouts s'affichent pour ce bus: totalement silencieux et ami de l'environnement puisqu'il n'émet aucun élément polluant. Ce bus est doté d'une capacité de 90 passagers à bord (28 sièges en tout). Il peut parcourir une distance de 250 kilomètres à une vitesse moyenne de 70km/h. Une fois chargé, ce bus pourrait parcourir 100 kilomètres en une heure. Selon M. Kallel, le cout d'un bus électrique varie entre 180 000 et 400 000 dollars américains. "La future tendance mondiale en la matière sera de rompre avec les véhicules, voitures et engins polluants pour ainsi faire recours à d'autres à énergie électrique, amis de l'environnement", a-t-il assuré lors d'un point de presse. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc