30/05/2018 22:20
Le Vietnam tente de renforcer son intégration internationale par le tourisme. Le tourisme agricole devient aujourd’hui un atout supplémentaire dans le développement économique des localités et contribue en même temps à la réduction de la misère.

>>L'agritourisme séduit de plus en plus de visiteurs à Dà Lat
>>Hô Chi Minh-Ville en quête de solutions pour promouvoir son tourisme agricole
 

Des touristes fascinés par les champs de légumes verts plantés par des agriculteurs hospitaliers. Photo: Hoàng Phuong/CVN


Selon le directeur du Département des voyages de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, Nguyên Quy Phuong, le Parti et l’État confirment que le tourisme et l’agriculture constituent deux secteurs prioritaires de la stratégie de développement socio-économique du pays dans les prochaines années. On est pleine promotion des politiques de nouvelle ruralité et de développement de l’agriculture de qualité afin de créer des bases pour le développement touristique spécialisé dans le domaine rural et agricole.

"Plusieurs localités, organisations et personnalités mettent l’accent sur l’investissement et l’exploitation des produits agricoles afin de développer le tourisme. À l’heure actuelle, de nombreux produits touristiques autour du thème de l’agriculture ont été exploités pour répondre au besoin des touristes", a fait savoir Nguyên Van Tuân, directeur de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam.

Tenter d’être paysan

Trà Quê, un charmant petit village de la commune de Câm Hà, situé à 3 km du centre de l’ancienne cité de Hôi An dans la province de Quang Nam (Centre) est surnommé le "village des légumes", car une grande partie de ses habitants s’est tournée vers le maraîchage.
On y cultive plus de 20 types de légumes et d’herbes aromatiques utilisés dans les plats  traditionnels de Hôi An tels que cao lâu (nouilles de Hôi An), nem tam huu (rouleaux de printemps) ou banh xèo (crêpes fourrées).
 

Une touriste étrangère procède à l’arrosage d’une planche de légumes.
Photo: Phuong Mai/CVN

Chaque jour, ce village accueille des centaines de touristes. Ils y sont souvent fascinés par les méthodes des agriculteurs locaux, qui font tout à la main, ou presque. Les voyagistes proposent des tours "Dans la peau d’un paysan" où ils peuvent conduire un buffle, bêcher ou transporter de l’eau comme de vrais agriculteurs vietnamiens.

Quant aux régions du Sud Occidental, de nombreux modèles d’alliance entre le tourisme et l’agriculture sont exploitées: visiter les vergers, se promener près de la rivière, participer aux récoltes, pêcher à la ligne ou encore participer à des jeux traditionnels ou à la préparation de plats.

À Hô Chi Minh-Ville, Hanoï, Lâm Dông ou encore Vinh Phuc, ces modèles d’alliance entre le tourisme et l’agriculture ont également été initiés. Depuis son lancement, le projet attire de nombreux touristes vietnamiens et étrangers, contribuant à faire changer la physionomie du pays et à améliorer les conditions de vie de la population locale.


"Le tourisme agricole est une tendance mondiale.  Et le Vietnam est considéré comme un pays agricole. Toutefois, il ne peut pas encore en faire totalement une force", a déclaré Nguyên Quy Phuong, directeur du Département de voyages de l'Administration nationale du tourisme du Vietnam.

Des touristes participent à la préparation de plats. Photo: VNA/CVN


Le pays ne dispose pas d’atouts et de tours agricoles de qualité. L’accent n’est pas encore mis sur la construction d’une image de marque. De plus, l’alliance entre les voyagistes et les agriculteurs n’est pas encore étroite. "Les producteurs des villages de métiers traditionnels pourraient coopérer avec des hôtels afin de présenter des circuits d’agritourisme et vendre leurs produits", a souligné Nguyên Huu Tho, président de l’Association du tourisme du Vietnam.

"Les fermes et les villages de métiers traditionnels ont apporté une grande valeur économique au pays, et sont maintenant devenus des destinations idéales pour les touristes. L’État projette d’aider les agriculteurs et les artisans à multiplier ce modèle qui va non seulement apporter des avantages économiques aux producteurs, mais aussi contribuer au développement du tourisme", a dit Trân Ngoc Tiên, un responsable du voyagiste Ngôi Sao Ninh Binh.

Thu Huong/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Dix destinations préférées par les visiteurs étrangers au Vietnam Hô Chi Minh-Ville est toujours la première destination où les visiteurs étrangers réservent le plus grand nombre de chambres en ligne sur le site Agoda.