28/04/2022 17:02
Situé sur le 17e parallèle, enjambant la rivière Bên Hai qui traverse le village de Hiên Luong (commune de Vinh Thành, province de Quang Tri, Centre), le pont Hiên Luong servait de ligne de démarcation provisoire entre le Nord et le Sud pendant la guerre du Vietnam (1954-1975).
>>Quang Tri hisse le drapeau de la réunification nationale sur Hiên Luong
>>Quang Tri hisse le drapeau de la réunification nationale
>>Cérémonie du lever du drapeau de la réunification nationale sur Hiên Luong

Le pont Hiên Luong, construit en 1952 par les Français, vu de la rive Sud en 1964.

Le pont historique Hiên Luong se trouve au centre du site historique de Hiên Luong - Bên Hai, qui est classé vestige national spécial du Vietnam.

Vue aérienne du pont Hiên Luong.

Les Français se retirent d’Indochine en 1954, mais sont aussitôt remplacés par les Américains qui cherchent à diviser le pays. La signature des Accords de Genève en 1954 divise alors le Vietnam en deux : le Nord et le Sud. La rivière Bên Hai, que traverse le pont Hiên Luong, en marque la séparation.


Le pont Hiên Luong avec deux couleurs jaune et vert : le vert de la rive Nord, le jaune de la rive Sud.

La ligne de démarcation sur le pont Hiên Luong et le partage de la rivière de Bên Hai ont duré plus de 20 ans. Ce pont est le témoin des combats acharnés menés par les Vietnamiens, guidés par une envie irrépressible de victoire contre l’envahisseur.

La trace blanche au milieu du pont Hiên Luong divise le Nord et le Sud du pays.

C’est en 1928 que le premier pont sur la rivière Bên Hai fut construit. Alors en bois avec des poteaux en fer, il mesurait seulement environ 2 m de large et était réservé aux piétons.

En 1952, c’est un pont en béton qui le remplace, mesurant 178 m de long. Ses sept travées sont pavées de planches de sapin, qui sont autant de témoins des longues années de lutte pour la réunification nationale.

Sur la rive Sud, le pont est jaune. À l’arrière-plan, on peut voir le poste de garde et la tour de guet de la République du Vietnam.

En 1967, ce pont en béton fut détruit par les bombes.

Récemment, en 2001, il a été restauré à l’original selon la conception de l’ancien pont. Ce nouveau pont est long de 182,97 m, divisé en sept travées et pavé de bois de fer.

Sur la rive Nord du pont Hiên Luong, se trouve une porte de bienvenue où l’on peut lire : "Vive le Vietnam pacifique, réunifié, indépendant, démocratique, riche et puissant" et de l’autre côté : "Vive le président Hô Chi Minh".

Cet ouvrage est considéré comme un vestige historique de la période séparant le Nord et le Sud du Vietnam.

Texte et photos : Diêu Thuy - VNP - VNA/CVN
 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.