11/10/2020 15:32
Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.
>>France : plus de 20.000 cas détectés en 24 heures
>>Bond des contaminations et restrictions en Europe, le Brésil frôle les 150.000 morts
>>COVID-19 : le point sur la pandémie

Un fossoyeur dans un cimetière à Taruma, près de Manaus (Brésil), le 2 juin 2020. Photo : AFP/VNA/CVN

Plus de 150.000 morts au Brésil 

Le Brésil a dépassé samedi 10 octobre le seuil des 150.000 morts du coronavirus, près de huit mois après l'apparition du premier cas dans ce pays, alors que le nombre de décès quotidiens continue de baisser lentement.

Avec 559 nouveaux décès enregistrés sur les dernières 24 heures, ce pays de 212 millions d'habitants déplorait officiellement samedi 10 octobre soir 150.198 morts liées au COVID-19, selon le dernier bilan rendu public par le ministère de la Santé. Le Brésil, qui totalise 5.082.637 cas, est le deuxième pays le plus endeuillé au monde après les États-Unis.

Près de 37 millions de cas 

La pandémie a fait au moins 1.069.029 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi samedi 10 octobre par l'AFP.

Plus de 36,9 millions de cas de nouveau coronavirus ont été diagnostiqués.

Plus de dix millions de cas ont été officiellement recensés en Amérique latine, la région du monde la plus touchée tant en nombre de cas qu'en nombre de morts.
Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 214.305 décès, suivis du Brésil (150.198), de l'Inde (107.416), du Mexique (83.507) et du Royaume-Uni (42.679).

Trump n'est plus contagieux (médecin)

Donald Trump n'est plus contagieux, a déclaré samedi 10 octobre le médecin de la Maison Blanche Sean Conley, neuf jours après que le président américain a été testé positif au COVID-19.

"Ce soir, je suis heureux d'annoncer qu'en plus du fait que le président remplit tous les critères des CDC (autorités sanitaires, ndlr) pour une cessation en sécurité de l'isolement, le test COVID PCR de ce matin montre, au regard des standards actuellement reconnus, qu'il n'est plus considéré comme risquant de transmettre (le virus) à d'autres personnes", a indiqué le Dr Conley dans un communiqué.

Donald Trump a marqué samedi 10 octobre son retour dans la course électorale avec une allocution à la Maison Blanche devant plusieurs centaines de sympathisants.

"Je vais bien !", a lancé M. Trump au début d'une intervention d'une vingtaine de minutes au cours de laquelle il est apparu en forme.

France : près de 27.000 cas en 24 heures

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en France a atteint un nouveau record samedi 10 octobre avec près de 27.000 personnes positives en 24 heures, et le nombre de malades en réanimation a légèrement augmenté, selon des chiffres publiés par Santé publique France.

Pendant la même période de 24 heures, 54 personnes sont mortes du COVID en France, ce qui porte le total des décès depuis le début de l'épidémie à au moins 32.684.

Nombre de morts liés au coronavirus officiellement annoncés par pays, au 10 octobre à 11h00 GMT. Photo : AFP/VNA/CVN

Quatre villes de l'Est et du Nord de la France (Lyon, Grenoble, Saint-Étienne et Lille) ont été classées samedi 10 octobre par les autorités "zone d'alerte maximale", synonyme de nouvelles restrictions, comme c'est déjà le cas à Paris et à Aix-Marseille, dans le sud, et en Guadeloupe.

Restrictions en Allemagne 

Devant l'augmentation du nombre des contaminations, plusieurs grandes villes d'Allemagne, dont Berlin, Cologne et Francfort, ont imposé un couvre-feu pour le secteur de la gastronomie, ainsi qu'une restriction des contacts sociaux.

Dans la capitale, la plupart des magasins ainsi que tous les bars et restaurants fermeront entre 23h00 et 06h00, au moins jusqu'au 31 octobre.

Cologne a pris samedi 10 octobre une mesure similaire à Francfort, avec la fermeture des bars et restaurants et l'interdiction de la vente d'alcool à partir de 22h00.

Espagne : Sanchez défend le bouclage 

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a défendu samedi 10 octobre la décision de son gouvernement de rétablir un bouclage partiel de Madrid et de municipalités voisines afin d'apporter une réponse "forte" face à l'évolution de la pandémie, malgré l’opposition des autorités régionales.

Depuis vendredi soir et pour au moins 14 jours, les habitants de la capitale et de huit localités limitrophes comme Getafe, Leganes ou Alcobendas ne peuvent quitter leur municipalité que pour se rendre chez le médecin, étudier ou travailler.

Kim : zéro cas en RPDC

Des images du leader nord-coréen Kim Jong Un sur un écran de télévision dans une gare de Séoul, le 10 octobre 2020 en République de Corée.
Photo : AFP/VNACN

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a déclaré samedi 10 octobre qu'il n'y avait pas un seul cas de coronavirus en République populaire démocratique de Corée, lors d'un défilé militaire géant organisé pour le 75e anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs.

Aucun des participants et aucun membre du public ne portait de masque, mais il y avait moins de monde que d'habitude sur la place Kim Il Sung.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa Le 2e Festival culturel des Muong se tiendra du 10 au 12 décembre dans la province de Thanh Hoa, sous les auspices du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et du Comité populaire provincial. C’est ce qui ressort de la conférence de presse concernant la présentation de cet évènement tenue mardi 1er décembre à Hanoï.