13/05/2022 19:34
À ce jour, il existe déjà 4.100 maisons résistantes aux tempêtes et inondations pour les familles en difficulté dans les provinces côtières du Centre, a affirmé Caitlin Wiesen, représentante résidente du PNUD au Vietnam, lors d’un événement sur les modèles des maisons anti-crues.
>>Pour une cohabitation sereine avec les crues
>>Quang Ngai : remise de dix maisons résistantes aux tempêtes à Ly Son
>>Inauguration d'une centaine de maisons résistantes aux tempêtes 
>>Centre : le PNUD aide à construire des maisons résistantes aux inondations

Caitlin Wiesen, représentante résidente du PNUD au Vietnam, prend la parole lors de l’événement, le 13 mai à Hanoï.
Photo : PNUD/CVN

L’événement s’est déroulé vendredi 13 mai dans le cadre de la conférence internationale ayant pour thème "Économie océanique durable et adaptation au changement climatique" tenue les 12 et 13 mai à Hanoï. Celle-ci vise à partager des expériences dans la construction de logements qui résistent aux inondations. Ces ouvrages bénéficient, depuis 2018, des soutiens du gouvernement du Vietnam et du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Il s'agit d'une initiative visant à aider des habitants locaux à faire face aux risques et aux impacts liés aux calamités naturelles. Cette initiative a été lancée par les ministères vietnamiens de l'Agriculture et du Développement rural, et de la Construction. Elle a reçu les soutiens financières du PNUD et du Fonds vert pour le climat.

Une maison anti-crue construite dans le district de Lê Thuy, province de Quang Binh (Centre).
Photo : Thanh Hà/CVN

Bâtir des milliers de nouveaux logements

Selon Caitlin Wiesen, représentante résidente du PNUD au Vietnam, ces maisons ont très bien résisté aux tempêtes continues et aux inondations à grande échelle qui ont frappé le Vietnam en 2020. "Nous pensons que plus les maisons sont résilientes, moins les gens souffriront de pertes et de dommages par les tempêtes et inondations. Nous nous engageons à construire 1.450 nouveaux logements dans les provinces du Centre, y compris les localités situées dans la partie sud du Centre et dans la province de Cà Mau (extrême-Sud)", a-t-elle précisé. Et d’ajouter que de tels logements peuvent vraisemblablement sauver des vies et aider les habitants locaux à mieux se préparer contre les catastrophes naturelles.

Un événement sur les modèles de maisons résistantes aux tempêtes et inondations s’est tenu le 13 mai à Hanoï.
Photo : PNUD/CVN

D’après une étude récente menée par le PNUD et le ministère de la Construction, plus de 110.000 familles vivent dans des logements considérés "fragiles" dans 28 provinces côtières. "Nous nécessitons un coût total d'environ 330 millions d’USD pour bâtir des maisons anti-crues et résistantes au climat du Vietnam", a souligné Mme Wiesen.

"Située dans la zone littorale du Centre, la province de Quang Ngai est fréquemment touchée par les effets du changement climatique comme les typhons, la montée du niveau de la mer et les phénomènes météorologiques extrêmes. Chaque année, la province est particulièrement touchée par les typhons, responsables de grave dégâts, surtout envers les plus démunis", a expliqué Trân Phuoc Hiên, vice-président du Comité populaire provincial.

À cette occasion, M. Hiên a remercié les assistances ces dernières années du gouvernement et des organisations internationales, particulièrement du PNUD, vis-à-vis des projets d’adaptation du changement climatique.

Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Forte hausse des arrivées internationales au premier semestre En juin, le Vietnam a comptabilisé 236.700 arrivées internationales, soit une hausse de 36,8% sur un mois et de 32,9 fois par rapport à la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.