15/05/2020 17:02
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a présidé vendredi matin 15 mai une réunion de la permanence du gouvernement sur la lutte contre le COVID-19 dans le contexte où le Vietnam n’a détecté aucun nouveau cas de transmission locale depuis 28 jours.
>>Le PM Nguyên Xuân Phuc autorise la reprise des services non essentiels
>>Coronavirus : poursuivre les stratégies et les mesures préventives
>>La permanence du gouvernement discute du programme cible pour les minorités ethniques

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors d'une réunion de la permanence du gouvernement, le 15 mai à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Selon un rapport du Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, les risques de transmission locale au Vietnam est actuellement très faible. Cependant, comme la situation dans le monde demeure compliquée, le pays fait face encore aux risques.

Reconnaissant les efforts du secteur de la santé comme d’autres forces concernées pour contenir la propagation du virus au sein de la communauté, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que l’absence de cas de transmission locale était une condition importante pour attirer des capitaux et d’autres moyens au service du développement national.

Soulignant qu’il ne fallait pas baisser la garde car il n’y avait pas encore de vaccin contre le coronavirus SARS-CoV-2, le chef du gouvernement a demandé au secteur de la santé de tous niveaux et aux organes concernés de poursuivre leurs efforts, notamment dans la gestion des entrées et des sorties, la mise en quarantaine…

S’agissant du double objectif qui consiste à la fois à développer l’économie et à endiguer l’épidémie en cette nouvelle conjoncture, le chef du gouvernement a demandé de continuer de limiter les risques en prolongeant la fermeture aux touristes étrangers, en renforçant le contrôle sur les frontières terrestres et en maintenant des groupes d’information rapide au service de la prévention et de la lutte contre l’épidémie.

Le Premier ministre a également appelé à intensifier la production, l’import-export et le tourisme intérieur, à préparer la relance du tourisme international qui visera tout d’abord des pays où l’épidémie est contrôlée.

Il est nécessaire de créer des conditions propices pour que des spécialistes, des ouvriers qualifiés, des étudiants étrangers puissent venir travailler ou investir à long terme au Vietnam, ainsi que de favoriser les exportations de matériels médicaux, dont des kits de dépistage du virus, a-t-il indiqué.

Appréciant particulièrement les dons recueillis pour soutenir le combat contre le coronavirus, le Premier ministre a insisté sur la nécessité de garantir une gestion stricte, transparente et efficace. Il a proposé de prélever une somme sur ces fonds afin d’assister les Viêt kiêu (Vietnamiens d’outre-mer) en difficulté, dont ceux au Cambodge et au Laos.

Nguyên Xuân Phuc a par ailleurs recommandé au secteur de la santé de s’efforcer d’accélérer ses recherches d’un vaccin contre le coronavirus. Il a indiqué que le Comité national de direction de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 maintiendrait ses activités d’ici un certain temps.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Les destinations touristiques au Vietnam les plus recherchées sur Google Les zones les plus recherchées sont Vung Tàu, Phu Quôc, Quy Nhon, baie de Ha Long, Phong Nha - Ke Bang, parc national de Ba Vi, grotte de Son Doong...