10/04/2020 00:01
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a réitéré son ordre de pratiquer sérieusement la distanciation sociale et de porter des masques dans les lieux publics conformément au décret N°16, ajoutant que ceux qui ne respecteraient pas les règles seront sévèrement punis, car le risque de propagation du COVID-19 demeure.
 >>Vietnam produit des kits de test de dépistage du SARS-CoV-2
>>Continuer de garder la vigilance face à l’épidémie de COVID-19

Réunion de la permanence du gouvernement, le 9 avril à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN


Lors d'une réunion avec la permanence du gouvernement à Hanoï le 9 avril, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné la nécessité de prévenir, découvrir, mettre en quarantaine, délimiter, éloigner les sources d'infection et traiter efficacement les patients.

Concernant la prévention des sources externes d'infection, le Premier ministre a demandé de continuer à contrôler étroitement les zones frontalières, à limiter et à empêcher les étrangers et les Vietnamiens de l'étranger d'entrer dans le pays, à l'exception de plusieurs cas particuliers. Les vols internationaux doivent continuer d'être interrompus, à l'exception des cas de protection des citoyens qui sont autorisés par le Premier ministre.

Les vols intérieurs doivent être réduits au minimum tandis que les Vietnamiens à l’étranger ont été instamment priés de ne pas rentrer chez eux avant le 15 avril. Ceux qui entrent dans le pays doivent être mis en quarantaine.

Le ministère des Affaires étrangères a été prié de continuer à adopter des politiques de protection des citoyens appropriées. Le ministère de la Santé doit améliorer les contrôles de santé en ligne, et les localités doivent prendre des mesures plus strictes pour assurer la mise en œuvre sérieuse de la directive N° 16.

Le chef du gouvernement a demandé à l'armée et aux localités de se préparer pour les sites de quarantaine et de continuer à former le personnel pour faire face aux cas d'urgence.

Le ministère de la Santé a été chargé d'assurer l'hygiène dans les zones de quarantaine et suffisamment de médicaments, d'étudier les régimes de traitement les plus récents et les plus efficaces, ainsi que de proposer davantage de formations sur l'utilisation des respirateurs.

Il est également chargé de prévenir les infections dans les établissements médicaux et de protéger la santé du personnel médical qui combat directement l'épidémie.

Le Premier ministre a ordonné la production de plus de fournitures et d'équipements médicaux, ainsi que le développement de la coopération internationale dans le domaine.

Il attachait de l'importance à la promotion de la recherche scientifique, à l'utilisation des technologies de l'information dans la prévention et le contrôle de l’épidémie et au développement de l'économie numérique à la suite de la quatrième révolution industrielle.

Selon le Comité de pilotage national sur la prévention et le contrôle du COVID-19, le pays compte désormais plus de 6 400 respirateurs. Plus de 70 entreprises produisent des masques médicaux d'une capacité quotidienne de 5,72 millions et 40 000 masques N95. Cependant, ils rencontrent des difficultés dans les matières premières.

Par ailleurs, 40 entreprises produisent des masques anti-bactériens en tissu d'une capacité totale de 7 millions d'unités par jour. Jusqu'à présent, ils ont produit 30 millions de ces masques, dont 7 millions ont été exportés.
 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Une avalanche de promotions alléchantes Le groupe Saigontourist lance une vaste campagne promotionnelle entre juin et septembre afin de saluer la fidélité de ses clients. Les bénéficiaires sont légion.