05/09/2018 23:59
Le Premier ministre (PM) Nguyên Xuân Phuc a visité, mercredi 5 septembre, la plantation de ginseng de la compagnie par actions Ngoc Linh-Kon Tum dans le district de Tu Mo Rong de la province de Kon Tum (hauts plateaux du Centre).

>>Exposition du ginseng de Ngoc Linh et d’autres plantes médicinales
>>Extension à près de 17.000 ha l'indication géographique du ginseng de Ngoc Linh
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc rencontre des cadres de la compagnie par actions Ngoc Linh-Kon Tum. Photo : VNA/CVN


Le Premier ministre a souligné la nécessité de diversifier la production des dérivés du ginseng de Ngoc Linh, de façon à les rendre compétitifs à l’international.


Cette variété de ginseng est un trésor du Vietnam, a déclaré le chef du gouvernement, soulignant ses valeurs thérapeutiques et économiques. La culture de cette plante médicinale permettra de créer de nouveaux emplois, d’élever le niveau de vie de la population locale et d’enrichir la localité, a-t-il précisé.


Dans cet esprit, il a demandé aux autorités de la province de Kon Tum de lutter contre le faux ginseng de Ngoc Linh et de protéger la marque, recommandant que Kon Tum se joigne à la province centrale de Quang Nam où le ginseng de Ngoc Linh est également planté.


Il a assisté également à l’inauguration du Centre national de recherche et de développement du ginseng de Ngoc Linh.


Couvrant près de 500 ha dans les communes de Mang Ri et de Ngoc Lay du district de Tu Mo Rong, le projet de culture de ginseng de la compagnie par actions Ngoc Linh-Kon Tum a contribué à la protection durable des forêts et au développement du ginseng de Ngoc Linh.


Le ginseng de Ngoc Linh (Panax vietnamensis) a été découvert à la fin des années 1960 sur la montagne éponyme, qui est située à cheval sur les provinces de Quang Nam et Kon Tum, sur les Hauts plateaux du Centre.


Cette plante contient 52 saponines (la saponine est le principal composant du ginseng), 17 acides aminés, 20 oligo-éléments et 0,1% d'attar. Le ginseng de Ngoc Linh est l'un des plus précieux ginsengs du monde. Il a été reconnu en tant que produit national par une décision du Premier ministre.


Grâce à ses effets anti-inflammatoires, antioxydants et anticancéreux, outre bien d’autres vertus médicales reconnues, cette variété est très recherchée dans la nature, à un point tel qu’elle est en voie de disparition et figure dans le Livre Rouge des espèces menacées au niveau national. 


VNACVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

À Phan Thiêt, le nuoc mam a son musée Le nuoc mam est indissociable de la gastronomie vietnamienne. La naissance d’un musée spécifique à Phan Thiêt montre son importance dans la culture millénaire du pays.