14/06/2019 22:29
Le Premier ministre (PM) Nguyên Xuân Phuc a appelé vendredi 14 juin CapitaLand à investir dans de nouvelles technologies et à créer davantage de valeurs ajoutées au Vietnam, contribuant ainsi au développement du pays ainsi qu’aux relations entre le Vietnam et Singapour.
>>Hô Chi Minh-Ville et Singapour promeuvent leur coopération
>>Vietnam et Singapour promeuvent les échanges entre les deux peuples

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) et le président de CapitaLand, Ng Kee Choe, le 14 juin à Hanoï. Photo: Thông Nhât/VNA/CVN 

Lors d’une réception accordée au président de CapitaLand, Ng Kee Choe, à Hanoï, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que le Vietnam faisait avancer l’urbanisation et la considérait comme l’un des moteurs de la croissance.

Par conséquent, le groupe, l’une des plus grandes sociétés immobilières asiatiques siégeant à Singapour, devrait créer plus de valeurs ajoutées et de différences au Vietnam pour correspondre aux tendances de la quatrième révolution industrielle.

Par ailleurs, les projets de CapitaLand devraient être écologiques, propres, modernes et respectueux de l’environnement comme le Vietnam est l’un des pays pionniers du développement des villes vertes et intelligentes, a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement a suggéré au groupe d’accorder plus d’attention au logement social et au logement des pauvres et des ouvriers, affirmant que le gouvernement vietnamien encourage et salue toujours les investisseurs dans ce domaine.

Pour sa part, Ng Kee Choe a affirmé que CapitaLand était résolu à opérer à long terme au Vietnam.

CapitaLand étendra ses activités dans les secteurs de l’industrie et des services, a-t-il dit, soulignant que le groupe va augmenter la teneur en haute technologie dans ses projets au Vietnam et investir dans des projets de villes intelligentes dans le pays dans les temps à venir.

CapitaLand envisagera d’investir dans le logement social et d’intensifier ses activités de bien-être social au Vietnam, a ajouté le responsable.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle