09/07/2020 23:26
Le Premier ministre (PM) Nguyên Xuân Phuc a exhorté jeudi 9 juillet la province de Bên Tre dans le delta du Mékong à redoubler d’efforts pour réaliser les objectifs et les tâches annuels, avec un taux de décaissement des investissements publics locaux fixé à au moins 90%.
>>Les purificateur d'eau RO à la population de Bên Tre

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc s'exprime lors de l'événement, le 9 juillet à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné les difficultés causées par l’épidémie du nouveau coronavirus et la sécheresse auxquelles la localité est confrontée, ainsi que son faible taux de décaissement.

La province de Bên Tre devrait saisir les opportunités offertes par l’intégration internationale, en particulier par les accords de libre-échange (ALE) auxquels le Vietnam est partie, comme l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA), a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a félicité Bên Tre pour son indice de compétitivité provincial et d’autres indices élevés, et a demandé à la localité d’accélérer la réforme administrative et d’améliorer l’environnement des affaires local.

Une plus grande attention devrait être accordée à la gestion des projets sur le changement climatique, a-t-il indiqué, soulignant que Bên Tre doit prendre les devants dans la transformation numérique pour ouvrir la voie au développement économique numérique.

Le Premier ministre a accepté en principe la mobilisation par Bên Tre de ressources provenant de différents secteurs économiques pour la construction d’un réseau de transport d’électricité connecté à des projets d’énergie renouvelable dans la province.

Selon les autorités locales, le développement socio-économique de Bên Tre a été affecté par le COVID-19 et la sécheresse. L’épidémie contraint 55 entreprises à se dissoudre et plus de 130 autres à suspendre leurs activités. À la mi-juin, la province a reçu 6.200 demandes d’allocations de chômage.

La sécheresse et l’intrusion saline ont touché 5.300 ha de riz, 28.000 ha d’arbres fruitiers et près de 2.000 ha de crevettes géantes d’eau douce (Macrobrachium rosenbergii), avec des pertes économiques totales de 1.660 milliards de dôngs (71,65 millions d’USD).

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Promouvoir les points forts du tourisme à Hanoï La capitale continue de créer des produits touristiques attractifs, tout en améliorant la qualité de ses services afin d’anticiper ''la période dorée'' pour attirer les touristes, surtout à la fin de l'année.