03/12/2020 04:46
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé d'examiner la responsabilité de Vietnam Airlines et de son agent de bord pour les violations des règlements de prévention et de contrôle du COVID-19, a-t-on appris mercredi 2 décembre d’une conférence de presse périodique du gouvernement.

Le chef du gouvernement a donné son instruction au ministère des Communications et des Transports et au Comité de gestion des fonds de l’État dans les entreprises.

Citoyens vietnamiens rapatriés emmenés dans un établissement de quarantaine.
Photo : VNA/CVN

Le ministre et président du Bureau du gouvernement, Mai Tiên Dung, a informé que le ministère des Communications et des Transports avait également décidé de suspendre le chef de l’équipage pendant 15 jours pour clarifier ses responsabilités.

Le vice-ministre des Communications et des Transports, Nguyên Ngoc Dông, a déclaré que les particuliers et la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines doivent assumer la responsabilité de l’affaire, qui, a-t-il dit, est très grave car elle a affecté la communauté ainsi que les efforts de prévention et de contrôle de la pandémie du pays durant ces derniers temps. Les particuliers et les collectifs concernés doivent donc être traités dans le strict respect des réglementations légales, a-t-il souligné.

Selon le vice-ministre de la Santé, Truong Quoc Cuong, mercredi 2 décembre à 18h00, son ministère a identifié 800 personnes qui avaient des contacts étroits avec le patient de COVID-19 (F1) et 788 personnes qui avaient des contacts étroits avec des F1 (F2). Au total, 737 personnes sur 800 ont été testées pour le coronavirus, dont quatre positives.

Le ministère de la Santé s’associe à d’autres ministères et agences compétents pour déployer des mesures drastiques afin de prévenir la propagation de l’épidémie au sein de la communauté.

Le Premier ministre a également demandé aux zones à haut risque de transmission du Covid-19 d’envisager une distanciation sociale, et a souligné que la protection de la santé publique était la tâche la plus importante.

Selon le Département de la santé de Hô Chi Minh-Ville, l’agent de bord de sexe masculin qui a été confirmé comme étant le patient de COVID-19 N°1342 a violé les règlements de prévention des maladies alors qu’il était en quarantaine concentrée et à domicile, provoquant sa contamination et celle d’un autre homme (patient N°1347).

Le personnel de Vietnam Airlines est membre d’équipage du vol VN5021 du Japon à Cân Tho le 14 novembre, a indiqué le département. Pendant son séjour dans un centre de quarantaine de Vietnam Airlines dans l’arrondissement de Tân Binh à Hô Chi Minh-Ville du 14 au 18 novembre, le patient a été en contact avec un collègue qui est le patient n°1325 en mission sur un autre vol.

Après avoir été testé deux fois négatif au SARS-CoV-2, le patient n°1342 a été autorisé à se mettre en quarantaine dans sa maison louée dans l’arrondissement de Tân Binh. Pendant cette période, le patient a eu des contacts étroits avec sa mère et deux amis. L’ami masculin est venu partager la maison avec le patient n°1.342. Le patient n°1.342 s’est vu prélever son échantillon pour le troisième test le 28 novembre et le résultat a été positif. Les trois personnes en contact étroit avec lui ont été immédiatement mises en quarantaine et testées. Parmi eux, l’ami masculin s’est avéré positif et est devenu le patient n°1.347.

Le directeur du Centre de contrôle des maladies de la ville, Nguyên Tri Dung, a déclaré que le patient n°1.342 avait relâché sa vigilance contre la pandémie et n’avait pas respecté les règlements de quarantaine, à la fois dans les centres de quarantaine concentrée et à domicile, provoquant ainsi la transmission de la maladie. Le centre renforcera la mise en œuvre des règlements de quarantaine, a-t-il affirmé.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.