02/03/2020 22:55
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé lundi 2 mars à la non-discrimination mais en même temps à la quarantaine systématique des personnes en provenance des zones épidémiques, soulignant la nécessité de garder la vigilance face au coronavirus.
>>La quarantaine, la meilleure solution pour empêcher le COVID-19
>>COVID-19 : Cân Tho reçoit trois vols en provenance de République de Corée

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) lors la séance de travail avec le  Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre le COVID-19 tenue le 2 mars à Hanoï. Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Le Vietnam a bien maîtrisé la maladie, aucun nouveau cas n’ayant été enregistré depuis le 13 février. La commune de Son Lôi, dans le district de Binh Xuyên, province de Vinh Phuc (Nord), qui a signalé 11 des 16 cas d’infection confirmés, a été mise en quarantaine pendant 20 jours et le blocage sera levé à 00h00 du mercredi 4 mars.

Les 16 patients contaminés sont guéris et les 1.593 malades potentiels ont été testés négatifs au nouveau coronavirus. 10.000 personnes revenues au Vietnam après un séjour dans l’une des régions épidémiques ont été placées en quarantaine, a-t-il fait savoir lors de la réunion du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre l’épidémie du nouveau coronavirus.

Compte tenu de la propagation du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2, en abrégé SARS-CoV-2, qui a désormais frappé 67 pays et territoires, le Vietnam doit maintenir un état de vigilance maximale, a-t-il ordonné.

Il ne faut surtout pas réduire notre vigilance en ce moment crucial. Il ne faut pas non plus discriminer les personnes venant des zones à risque. Les mesures de quarantaine qui leur sont obligatoirement appliquées visent à protéger la population, a déclaré le chef du gouvernement.

Nous sommes prêts à sacrifier certains intérêts économiques pour protéger la santé publique et garantir l’image d’un pays sûr et responsable alors que le COVID-19 se propage à travers le monde, a-t-il encore indiqué.

Rappelant l’importance de tenir la population informée par des bulletins quotidiens, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que protéger la vie et la santé de la population est la première tâche dans le double objectif de lutter contre l’épidémie et de développer l’économie.

Près de 3.000 personnes sont mortes et plus de 88.000 contaminées par la maladie dans le monde depuis que le nouveau virus a été détecté pour la première fois fin 2019 dans la ville de chinoise de Wuhan (centre). Le bilan s’alourdit quotidiennement et le scénario tant redouté devient une réalité.

Le Vietnam reste donc vigilant et ordonne la mise en quarantaine des personnes présentant un risque d’infection. À partir du mardi 3 mars, le Vietnam suspendra la délivrance de visas aux ressortissants italiens.

Les Vietnamiens rapatriés de République de Corée seront obligatoirement placés en quarantaine concentrée. Ceux qui n’ont pas séjourné à Daegu et Gyeongbuk, deux foyers d’infection sud-coréens, seront placés en quarantaine à domicile.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).