23/06/2019 18:30
À l’occasion de sa participation au 34e Sommet de l’ASEAN tenu les 22 et 23 juin en Thaïlande, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accordé une interview au journal thaïlandais The Nation.
>>Nguyên Xuân Phuc à la cérémonie d’ouverture du 34e Sommet de l’ASEAN
>>Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc rencontre des dirigeants de l’ASEAN
>>Nguyên Xuân Phuc à la séance plénière du 34e sommet de l’ASEAN

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc à la séance plénière du 34e sommet de l’ASEAN, le 22 juin. Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Dans cette interview, le Premier ministre a affirmé que le Vietnam participerait activement à la mise en œuvre des initiatives de la Thaïlande - président de l’ASEAN en 2019, dont celles sur le renforcement du bien-être social en faveur des personnes âgées. Il a également déclaré que le Vietnam contribuerait à la promotion des liens entre la Vision de l’ASEAN pour 2025 et l’Agenda 2030 du développement durable, à la lutte contre les déchets en mer et le trafic d’animaux sauvages.

"Le Vietnam souhaite travailler avec les autres pays membres pour édifier une ASEAN puissante, ayant un rôle central dans la région et des capacités de résilience", a-t-il affirmé, ajoutant que l’ASEAN devrait renforcer sa solidarité, son unité, et définir une position commune dans les questions régionales et internationales.

Nguyên Xuân Phuc a en outre assuré que le Vietnam, qui assumerait la présidence tournante de l’ASEAN en 2020, développerait les acquis obtenus par le bloc régional et contribuerait à la réalisation de la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025.

Maintenir la paix pour le développement durable

S’agissant de la sécurité régionale, le Premier ministre vietnamien a réaffirmé l’importance du maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité de la région pour le développement durable et la prospérité des nations. Il a souligné que les problèmes de sécurité devaient être résolus de façon satisfaisante par la voie pacifique, selon le droit international, afin d’éviter les conflits et les menaces pour la paix, la stabilité et la prospérité commune de la région. "Le Vietnam a contribué et va contribuer activement aux efforts communs de l’ASEAN pour résoudre les questions liées à la sécurité régionale", a-t-il déclaré.

Concernant la Mer Orientale, le dirigeant vietnamien a constaté des avancées dans les négociations d’un Code de conduite (COC) entre l’ASEAN et la Chine. Il a cependant indiqué que la situation de facto restait compliquée. Il s’est déclaré préoccupé par les actes unilatéraux illégaux, les opérations de remblaiement changeant le statu quo, la militarisation et les collisions créant des dangers aux pêcheurs... Selon lui, ces actes érodent la confiance et ne sont pas favorables aux efforts de dialogue et de maintien de la paix et de la stabilité dans la région.


"Devant cette situation, l’ASEAN doit maintenir sa position sur la Mer Orientale, selon laquelle les parties doivent faire preuve de retenue, s’abstenir de tout acte susceptible de complexifier la situation, éviter la militarisation et régler par la voie pacifique les différends selon le droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, appliquer rigoureusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), s’efforcer d’élaborer un Code de conduite valable, efficace, conforme au droit international et soutenu par la communauté internationale", a-t-il souligné.

Concernant l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), le Premier ministre vietnamien a souligné l’importance de l’accélération des négociations. Il a insisté sur les efforts des pays membres pour mettre fin aux négociations à la fin 2019. En octobre prochain, le Vietnam sera le pays hôte de la 28e séance de négociation de cet accord, laquelle devrait être la dernière avant le 3e Sommet du RCEP prévu en novembre 2019 en Thaïlande. Nguyên Xuân Phuc a déclaré espérer que les pays parviendraient rapidement à des accords pour accomplir les objectifs fixés.
 
À propos des relations entre le Vietnam et la Thaïlande, le Premier ministre a constaté de grands potentiels dans le commerce et l’investissement. Il a appelé à favoriser mieux les échanges commerciaux de marchandises et de services entre les deux pays, avant d’encourager les entreprises thaïlandaises à venir investir au Vietnam.

Selon lui, il est également nécessaire que le Vietnam et la Thaïlande mettent en valeur leurs similitudes culturelles et géo-économiques pour intensifier leur coordination. Nguyên Xuân Phuc a en outre proposé de faire de la coopération dans la culture, les sports et le tourisme, et des échanges entre les Vietnamiens et les Thaïlandais, un pilier des relations bilatérales. Il a par ailleurs recommandé de poursuivre le soutien mutuel et la collaboration étroite entre les deux pays dans les cadres multilatéraux, notamment l’ASEAN.

Il a jugé important de finaliser rapidement le programme d’action sur le partenariat stratégique Vietnam-Thaïlande pour 2019-2024, de multiplier les visites de délégations de haut niveau, d’appliquer au mieux les accords déjà signés...


VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.