01/08/2019 11:53
Le groupe malaisien Top Glove versera 24,5 millions de dollars pour construire sa première usine au Vietnam pour répondre à la demande croissante de gants hygiéniques dans le pays, a rapporté le journal japonais Nikkei Asian Review.
>>Vietnam et Malaisie s’efforcent d’augmenter leurs échanges commerciaux
>>Groupes et entreprises malaisiens veulent investir à Hanoï

Une ligne de production des gants hygiéniques. Photo: BDT/CVN

Une fois entrée en service, en 2020, l'usine du groupe malaisien Top Glove devrait produire quatre milliards de gants de chlorure de polyvinyle par an. Environ 90% des matières premières est du caoutchouc naturel, dont le Vietnam est l’un des premiers producteurs et exportateurs mondiaux. De plus, avec sa population de plus de 96 millions d’habitants, le Vietnam est devenu une destination très attractive pour ce groupe malaisien.

Considéré comme le plus grand fabricant de gants du monde, Top Glove, affiche une capitalisation boursière d'un peu plus de 3 milliards de dollars. Il a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires d’un milliard de dollars et 105,7 millions de dollars de bénéfices.

Fin 2020, Top Glove devrait disposer de 872 lignes de production, contre 648 cette année, élevant sa capacité annuelle à 83,3 milliards de gants, contre 63 milliards en 2018.

Avec 70% des parts de marché, la Malaisie domine le marché mondial dans le segment des gants hygiéniques.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.