09/05/2020 11:20
Le gouvernement vietnamien a décidé de mettre en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises lourdement impactées par la pandémie de COVID-19. Des dispositions qui constituent une véritable bouée de sauvetage en cette période de crise.
>>Préparatifs pour une conférence entre le Premier ministre et les entreprises
>>Réouverture des activités économiques : se concentrer sur le marché domestique
>>Concours : rechercher des méthodes pour minimiser l'impact du coronavirus

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a tout récemment signé l’arrêté gouvernemental N°41 sur la prolongation du délai de paiement des taxes et du loyer foncier, en vue de créer de meilleures conditions pour les entreprises.

Afin de soutenir celles affectées par l’épidémie de COVID-19, le ministère des Finances a proposé au gouvernement de lancer un programme de soutien de 80.000 milliards de dôngs (plus de 3,4 milliards d’USD) pour économiser des liquidités aux entreprises en autorisant le paiement tardif de taxes et location foncières.

D’après le ministre Dinh Tiên Dung, environ 740.000 entreprises, soit 98% du total national, en seront bénéficiaires. La taille de ce programme de soutien a doublé par rapport à la proposition initiale de 30.000 milliards de dôngs (plus de 1,27 milliard d’USD).

De nombreuses entreprises ont subi de lourdes pertes du fait de l’épidémie de COVID-19. Photo : VNA/CVN

Dans le même temps, une série de mesures destinées à accélérer le décaissement des investissements publics ont été déployées pour injecter rapidement près de 700.000 milliards de dôngs (plus de 29,75 milliards d’USD) de fonds budgétaires disponibles dans l’économie. Le chef du gouvernement a récemment demandé aux ministères et secteurs d’examiner la possibilité de porter le paquet de soutien budgétaire à 150.000 milliards de dôngs (6,38 milliards d’USD) ou plus, afin de minimiser l’impact du COVID-19 sur les entreprises et les habitants, et ainsi relancer l’économie nationale une fois la pandémie maîtrisée.

Les chefs d’entreprise ont salué ces aides financières ainsi que la facilitation de l’octroi de prêts, l’exemption, la réduction et le report de paiement des taxes, impôts et autres charges sociales pendant cinq mois. “En raison du COVID-19, notre entreprise fonctionne au ralenti depuis le début de l’année. Le report de paiement des taxes annoncé par le Premier ministre nous permettra de poursuivre notre activité jusqu’à la fin de l’épidémie”, a indiqué Nguyên Thi Vân Hà, directrice de la société GMB Vietnam. Et d’ajouter que les entreprises souhaitent la mise en application de ces mesures le plus rapidement possible. En tant qu’économie ouverte, le Vietnam subit un impact énorme de la pandémie avec un ralentissement de la croissance dans de nombreux secteurs et une augmentation du taux de chômage.

De nombreux paquets
financiers et monétaires


Au premier trimestre 2020, les indicateurs concernant la croissance du Produit intérieur brut (PIB) et le taux de main-d’œuvre sont tombés au niveau le plus bas de ces dix dernières années, tandis que le nombre d’entreprises suspendant leurs activités a explosé.

Selon les experts, la croissance du PIB de 3,82% au premier trimestre est une réalisation importante dans le contexte de récession de nombreuses grandes économies. Cependant, la pandémie est toujours complexe et imprévisible, de sorte que son impact sur l’économie pourrait être plus important au deuxième trimestre. Par conséquent, les plans de soutien doivent être suffisamment importants et viser les bénéficiaires appropriés pour les aider à maintenir leur résilience. Compte tenu des ressources budgétaires limitées et de la priorité absolue accordée au front sanitaire, chaque entreprise doit s’efforcer de se restructurer et de surmonter activement les difficultés dans la mesure de ses capacités. La pandémie est un choc extérieur soudain qui pourrait faire reculer de plusieurs années les économies en matière de développement, même celles les plus puissantes du monde.

Récemment, le Vietnam a lancé des plans financiers et monétaires pour soutenir la production et la vie de tous les jours. Les secteurs bancaire, financier, industriel et agricole ont activement participé à ces plans d’assistance. Depuis la dernière semaine de mars, les entreprises de différents secteurs économiques ont officiellement accédé à un programme de soutien au crédit offert par les banques commerciales, prévoyant la réduction des taux d’intérêt et le rééchelonnement de la dette. Ces programmes ont été lancés sous l’égide de la Banque d’État dans l’esprit de la directive N°11 du gouvernement sur les mesures urgentes et nécessaires pour lever les difficultés dans la production et le commerce et assurer la sécurité sociale face à la pandémie de COVID-19. Au moins 250.000 milliards de dôngs (plus de 10,63 milliards d’USD) du programme de soutien au crédit seront utilisés pour aider les entreprises directement touchées par la pandémie à tenir bon durant cette période difficile.

En outre, 37 banques commer-ciales ont annoncé l’exemption ou la réduction des frais de services pour les clients, représentant 98,9% des tran-sactions réalisées via la Société par actions de paiement national (NAPAS). Parmi ces 37 banques, 14 ont abaissé les frais à zéro, soit 49,1% des transactions gratuites. Concrètement, Techcombank, TPBank, MB Bank, VPBank, Maritime Bank, PVcomBank, Viet Captial Bank, Orient Commercial Joint Stock Bank (OCB), BaoViet Bank, Hong Leong Bank, SeaBank, Eximbank et United Overseas Bank (UOB) proposent des services gratuits sur tous leurs canaux, alors que Shinhan Bank offre gratuitement des services bancaires par Internet ainsi que des services bancaires mobiles. Cette politique vise à encourager les clients à augmenter les transactions en ligne pour limiter la propagation de l’épidémie, a affirmé un représentant de Viet Capital Bank. En mars, le nombre total de virements interbancaires à faible valeur via la Société par actions de paiement national (NAPAS) a augmenté de plus de 32% par rapport à février. Cela montre que les clients sont passés des dépenses en espèces en paiement virtuel.

Réduction des taxes
pour les transporteurs


La Compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines a prévu une baisse de 50 milliards de dôngs de ses revenus, soit 65% de son objectif 2020. 
Photo : VNA/CVN

Le ministère des Communications et des Transports, quant à lui, a proposé au gouvernement de charger le ministère des Finances d’envisager de réduire plusieurs taxes pour les entreprises de transport touchées par le COVID-19.
Pour l’aviation civile, le ministère a suggéré au gouvernement d’exonérer les taxes à l’impor-tation et de protection de l’environnement sur le kérosène, et ce du 23 janvier au 31 décembre 2020.

En cas de difficultés à équilibrer le budget, il s’attend à ce que le gouvernement réduise la moitié de ces impôts et permette aux entreprises de retarder le paiement des impôts et autres contributions budgétaires. Le ministère a également demandé une réduction ou une suspension des paiements d’impôts sur le revenu des entreprises, des particuliers et des entrepreneurs étrangers du 23 janvier au 31 décembre 2020. Les entreprises devraient bénéficier de réductions sur trois ans de la taxe sur la valeur ajoutée sur le transport intérieur.
Le secteur de l’aviation serait fortement touché par l’épidémie du nouveau coronavirus. La compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines, qui détient près de 40% des parts du marché domestique, a récemment annoncé qu’elle réduirait son offre de 60%, entraînant une baisse de 50 milliards de dôngs (plus de 2 milliards d’USD) de ses revenus, soit 65% de son objectif. Plus de la moitié de ses employés ont cessé de travailler, tandis que les salaires ont été réduits.

Dans le secteur maritime, le nombre de navires transportant des marchandises entrant et sortant des ports a diminué de 15% ces derniers mois. Quant aux bateaux de passagers en provenance d’autres pays vers le Vietnam, le nombre a diminué de 30% en glissement annuel et devrait encore baisser ce mois-ci. Durant la même période, le volume de la navigation intérieure et du fret a baissé de 10%. Les revenus de la logistique routière ont chuté de 40% à 80% par rapport à la même période de l’an dernier et avant l’épidémie.
Thê Linh/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).