12/01/2020 09:43
L’engagement du Vietnam dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU est une part importante de sa politique extérieure de multilatéralisation et de diversification de ses relations internationales. Cela affirme sa volonté de construire un monde sur et prospère.

>>Pays francophones et opérations onusiennes de maintien de la paix
>>Une femme Casque Bleu vietnamienne fière et heureuse de sa mission

De plus en plus de Vietnamiens sont devenus Casques Bleus.
Photo : VNA/CVN

Les opérations de maintien de la paix de l’ONU sont polyvalentes et multidimensionnelles. Elles visent à protéger les civils, à aider au désarmement des anciens combattants, à maintenir la sécurité, à faciliter les processus politiques, à promouvoir et à protéger les droits de l’Homme.

Elles sont au cœur de l’action du Vietnam pour un monde de paix véritable, de bonheur et de prospérité pour tous.

Le Vietnam, membre responsable de l’OIF

Le Vietnam participe officiellement aux opérations onusiennes de maintien de la paix depuis 2014. Il figure parmi les 59 pays membres de la communauté francophone participant à ces opérations. Fin 2019, il a envoyé une quarantaine d’officiers de l’armée et un Hôpital de campagne de niveau 2 en mission au Soudan du Sud et en République centrafricaine.

"En tant que pays ayant été le théâtre de nombreuses guerres, le Vietnam comprend, mieux que quiconque, la valeur de la paix et est donc plus motivé et déterminé à participer activement aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Sa détermination se concrétise par les résultats, modestes certes, qu’il a obtenus ces derniers temps. Au niveau de l’unité : le Vietnam maintient depuis le 1er octobre 2018 la présence d’un Hôpital de campagne de niveau 2 comprenant 63 officiers, infirmiers et médecins. Au niveau individuel : 40 officiers ont été envoyés sur le terrain", a précisé le colonel Hoàng Kim Phung, directeur du Département de maintien de la paix du Vietnam.

Il a aussi fait savoir que les membres de l’Hôpital de campagne niveau 2 étaient d’excellents soldats choisis dans les rangs de l’Institut de médecine militaire, du Département général de la logistique, de la IIe Région militaire et de son département.

Le Vietnam souhaite intensifier ses contributions aux opérations onusiennes de maintien de la paix.
Photo : VNA/CVN

"Jusqu’à présent, les forces de maintien de la paix du pays ont toujours été hautement appréciées par les Nations unies et les amis internationaux pour leur responsabilité, leur compétence professionnelle, leur capacité d’intégration et surtout le résultat de leur travail", a-t-il souligné. En 2018, son département a été sélectionné comme l’un des quatre centres d’Asie du Sud-Est répondant aux normes internationales en matière de formation du personnel aux opérations onusiennes de maintien de la paix.

"Cette participation illustre la ligne directrice de notre politique extérieure : diversification et multilatéralisation des relations étrangères ; intégration active à l’international ; être ami, partenaire fiable et membre responsable de la communauté internationale ; et participer activement et promouvoir le rôle du pays dans les mécanismes multilatéraux", a insisté Dinh Toàn Thang, correspondant national du Vietnam auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Il a ajouté que le pays a commencé le 1er janvier 2020 à assumer le poste  de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour le mandat 2020-2021, dont l’une des priorités consiste en la participation au règlement des différends et au maintien de la paix. Toujours cette année, en plus de la présidence de l’ASEAN, le pays assume également la présidence de la 8e conférence du Réseau des centres de maintien de la paix de l’ASEAN.

Contributions du Vietnam

Selon Désiré Nyaruhirira, conseiller spécial de la secrétaire générale de l’OIF, la contribution du Vietnam est d’autant plus remarquable qu’elle se matérialise dans un domaine où les besoins sont élevés, celui de l’appui aux missions de paix, en mettant à disposition des moyens pour que la réalisation de leur mandat  puisse être facilitée.

"L’ONU a besoin d’une présence renforcée du Vietnam dans ses opérations de la paix et il est très heureux que le pays souhaite s’engager dans cette voie", a précisé Alain Le Roy, ancien secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix.

Pays membre de l’ONU depuis plus de 40 ans, le Vietnam s’est révélé être une nation responsable au niveau mondial. "Les contributions vietnamiennes visant à consolider et améliorer la qualité des opérations onusiennes de maintien de la paix constituent des exemples pour d’autres pays", a insisté Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU. Il a aussi exprimé le souhait de coopérer avec le Vietnam dans son mandat de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU en 2020.


Généralités sur les opérations
de maintien de la paix de l’ONU

Les opérations de maintien de la paix de l’ONU constituent le mécanisme de coopération multilatérale en matière de sécurité le plus important à l’échelle mondiale, sous les auspices des Nations unies. Ce mécanisme permet non seulement d’instaurer la paix dans les pays concernés par ces opérations mais constitue également un fondement légitime et largement soutenu par la communauté internationale, un espace susceptible d’intensifier la coopération, la confiance entre pays participants vers une coopération substantielle et efficace à travers l’assistance d’expertise et le partage d’expériences... L’efficacité et la signification des opérations de maintien de la paix sont reconnues et hautement appréciées par la communauté internationale. Ces opérations ont rétabli et rétablissent encore la paix et la stabilité dans les pays touchés par des conflits.
 
                  
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.