12/05/2020 22:14
L'économie malaisienne devrait s'être contractée pour la première fois en plus d'une décennie au premier trimestre, la crise du COVID-19 ayant bouleversé la consommation privée et la demande extérieure.
>>Les restrictions de voyage prolongées jusqu'au 9 juin en Malaisie
>>La Banque centrale de Malaisie réduit ses taux d'intérêt 

La capitale malaisienne Kuala Lumpur.
Photo : AFP/VNA/CVN

Selon la prévision moyenne d'un sondage de Reuters effectué auprès de 12 économistes, le produit intérieur brut (PIB) de la Malaisie aurait baissé de 1,5% en janvier-mars 2020 par rapport à la même période de l'année dernière, la première contraction depuis le troisième trimestre 2009, l’année marquée par une crise financière mondiale.

Le gouvernement malaisien prévoit d'annoncer les données du PIB le 13 mai.

La troisième économie d'Asie du Sud-Est a été durement frappée par les fortes baisses du tourisme, du commerce extérieur et des prix mondiaux du brut, ainsi que par la stagnation des activités économiques due aux mesures de restrictions sociales appliquées pour freiner la propagation de l’épidémie de COVID-19, a noté Alex Holmes, économiste régional d’Asie à Capital Economics, dans une note de recherche publiée le 8 mai.

Le département des statistiques de la Malaisie a retardé la publication des données sur la production manufacturière de mars au 12 mai. Les économistes s'attendent à une forte baisse de la production industrielle, la plupart des usines et entreprises ayant reçu l'ordre de suspendre leurs activités pour freiner la propagation du virus.

En avril, la Banque centrale de Malaisie (Bank Negara Malaysia - BNM) a déclaré que l'économie malaisienne devrait connaître une croissance négative de 2,0% au pire et une croissance de 0,5% au mieux en 2020, contre une croissance de 4,3% en 2019, en raison de l'impact de la pandémie de COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.