22/01/2012 08:52

Le pho est peut-être le plat vietnamien le plus connu dans le monde. En Allemagne, ce mets exhale ses saveurs, notamment à Berlin.

Autrefois à Berlin, pour déguster un bol de pho à la hanoienne, il fallait se rendre dans des marchés vietnamiens comme Centres commerciaux Dông Xuân ou Thai Binh Duong. Ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. De plus en plus d’Allemands deviennent des adeptes de ce plat très subtil du Vietnam. Plusieurs restaurants vietnamiens à Berlin servent maintenant du pho. Cette spécialité culinaire vietnamienne devient carrément le plat principal de bon nombre des restaurants de cette ville.

Lorsqu’on fait le tour des restaurants vietnamiens à Berlin, on découvre vite plusieurs ardoises qui laissent paraître dans les menus les mots pho en vietnamien comme pho bo (au boeuf), pho gà (au poulet) sans la traduction en allemand. Il semble que leurs patrons font confiance en ces gastronomes allemands qui connaissent bien ce plat vietnamien comme la pizza italienne ou le hamburger américain. On peut retrouver un restaurant dans le quartier de Schoeneberg qui se nomme simplement Pho Viêt.  

Phôune adresse des adeptes du pho  

  La patronne Trân Liên Huong (gauche) devant son restaurant Phô cô à Berlin (Allemagne).   Photo : Van Long/VNA/CVN

Parmi des restaurants du pho à Berlin, Phô cô (vieux quartier), tout près de la place Alexander, se distingue grâce à son style de décoration à la vietnamienne. À première vue, tous les gastronomes sont attirés par sa toiture. Faite des feuilles de palmiers tressées, elle ressemble à la toiture des anciennes maisons vietnamiennes.

À l’intérieur, Phô cô offre une ambiance chaleureuse avec ses lanternes suspendues. Cette ambiance est identique à celle dans les maisons à l’ancienne cité de Hôi An, province de Quang Nam (au Centre du Vietnam), patrimoine mondial. Sur le mur, ce sont des tableaux de l’ancien quartier de Hanoi. Ces tableaux sont une référence du nom du restaurant. L’idée de décoration vient de la patronne de Phô cô, Trân Liên Huong, une jeune fille vietnamienne. Avec l’aide de ses parents, elle a fait de son mieux pour une meilleure décoration de son restaurant avec des images évoquant son pays natal. Elle s’est rendue à Hôi An pour faire des commandes des lanternes, au village de céramique Bat Tràng (Hanoi), pour acheter la vaisselle avec des motifs originaux. 

À Phô cô, à côté du pho, nombre des plats purement vietnamiens sont servis comme bun nem (vermicelle avec du nem), bun bo Nam bô (vermicelle avec de la viande de boeuf servie suivant les habitudes culinaires des gens du Sud du Vietnam). Alexandra et Daniel sont deux jeunes Allemands qui fréquentent souvent ce restaurant. Ils disent être fascinés par ses bons plats et ses belles décorations.


Quant au vieux couple Thimme, eux aussi habitués de Phô cô, c’est soit du riz, soit du pho qu’ils prennent avec joie chaque semaine. D’après ce couple, les plats vietnamiens les ont séduits parce qu’ils sont «délicieux et moins gras», et surtout, faciles à digérer. En plus des plats vietnamiens, 333 et Sàigon sont deux marques de bière vietnamienne qu’ils apprécient.

Vers le midi et le soir, le Phô cô est rempli de convives malgré le froid et des crachins. Au côté du Phô cô, il y a tant d’autres restaurants vietnamiens comme Fa Dang et Asia Gourmet (tout près de la gare Berlin), qui sont aussi remplis de clients épris du pho vietnamien. Actuellement le pho est servi, non seulement aux marchés des Vietnamiens, mais aussi dans les rues.

Le pho vietnamien en Allemagne depuis 1973

En Allemagne, Vietnam Restaurant est peut-être le premier à avoir servi du pho vietnamien. Créé en mai en 1973, Vietnam Restaurant du Docteur ethnologue Nguyên Tiên Huu a séduit non seulement la communauté des Vietnamiens mais aussi les gastronomes autochtones de la ville de Munich (au Sud de l’Allemagne).


Les saveurs de Pho 24, un des labels très connus, ont conquis les papilles bien au-delà des frontières du Vietnam  Photo : CTV/VNA


À l’époque, c’était l’apogée des fast-foods avec l’omniprésence des MacDonald, Pizza Hut. Le restaurant de pho du «style manger lentement» du Dr. Nguyên Tiên Huu était considéré comme un nouveau vent qui soufflait. D’après lui, l’ouverture de ce restaurant spécialisé dans le pho venait présenter aux Allemands un trait culturel caractéristique du peuple vietnamien.

Ainsi, à l’heure actuelle de la globalisation, le pho en particulier et les plats vietnamiens en général conquièrent le monde. C’est pour cette raison que les restaurants vietnamiens à l’étranger se donnent de plus en plus pour objectif la satisfaction, non seulement des Vietnamiens vivant loin du pays natal, mais aussi de tous les gastronomes étrangers.


Diêu An/CVN

 

 



 

 

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.