10/01/2020 17:47

Les prix du pétrole ont terminé jeudi 9 janvier presqu'au même niveau que la veille, quand les soubresauts géopolitiques entre Washington et Téhéran avaient fait bondir, puis chuter, les cours de l'or noir. À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a lâché 7 cents, ou 0,1%, pour finir à 65,37 USD. À New York, le baril américain de WTI pour février a grappillé 5 cents, ou 0,1%, pour terminer à 59,56 USD. Cette séance tranche avec la veille quand après avoir bondi de plus de 4,5% juste après les tirs de missiles iraniens contre deux bases irakiennes abritant des soldats américains, les cours avaient finalement terminé la journée en chute libre, le WTI abandonnant 4,9% et le Brent 4,1%. Dans l'intervalle, les marchés ont relativisé les risques d'une escalade militaire au Proche-Orient et pris connaissance d'une hausse surprise des stocks américains publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA).


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.