27/02/2019 17:42

Les cours du pétrole étaient de nouveau fermement orientés à la hausse, mercredi 27 février en Asie, après la gifle infligée par le président américain dans un tweet qui demandait aux producteurs de contenir la montée des prix. Vers 04h30 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en avril, gagnait 45 cents à 55,95 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne, également pour avril, progressait de 40 cents à 65,61 dollars. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires, dont la Russie, se sont imposé des quotas qui ont été durcis début décembre. Cette mesure a contribué à la remontée des prix depuis le début de l'année: les cours avaient atteint leurs plus hauts en trois mois vendredi 23 février, à 67,73 dollars pour le Brent et à 57,81 dollars pour le WTI. Mais le président américain a refroidi l'ambiance en début de semaine en lâchant dans un tweet: "Les prix du pétrole montent trop. L'OPEP, s'il vous plaît (...) gardez votre calme. Le monde ne peut pas encaisser une hausse des prix - trop fragile !"
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.