06/05/2020 10:44
Le baril de pétrole coté à New York a fini en hausse pour la cinquième séance de suite mardi 5 avril, s'envolant de plus de 20% à la clôture, dans un marché espérant une hausse de la consommation d'or noir.
Une plate-forme petrolière du groupe Shell.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le cours du baril de WTI pour livraison en juin a grimpé de 4,17 USD. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, coté à Londres, est lui monté de près de 14% ou 3,77 USD, à 30,97 USD. "La réouverture de l'économie de plusieurs Etats américains va créer une hausse de la demande en essence", souligne John Kilduff d'Again Capital.

Le président américain Donald Trump s'est d'ailleurs félicité, dans un tweet, de la montée des prix pétroliers mardi 5 mai "avec le redémarrage de la demande".

Les acteurs du marché se sont également montrés confiants sur le recul de la production d'or noir, au niveau mondial et aux États-Unis. Depuis vendredi et jusque fin juin, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs principaux partenaires, réunis au sein de l'OPEP+, retirent du marché 9,7 millions de barils par jour (mbj) afin de stabiliser les prix.

Cette mesure exceptionnelle, devant être progressivement assouplie à partir de juillet, a pour but de soulager un marché asphyxié par une offre excédentaire et des stockages proches de la saturation avec la chute de la consommation liée à la pandémie de coronavirus.
 
APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Partons sur les sentiers du Vietnam avec Capannam ! Les merveilles du Vietnam s’appréhendent en douceur avec l’aide de tous nos passeurs. Ils font le lien, ils ouvrent des portes et des coffres remplis de trésor.